Sports
04:02 25 février 2017 | mise à jour le: 25 février 2017 à 04:02 temps de lecture: 2 minutes

Loadé comme un gun, Bouchard signe une 15e victoire

BOXE. Avec sa chanson «Loadé comme un gun», Éric Lapointe a accompagné Sébastien Bouchard dans sa marche vers le ring à l’aube de son duel face au Mexicain Gustavo Garibay. Cette chanson, qui lui touche «droit au cœur», l’a conduit à sa 15e victoire en 16 combats chez les professionnels.

Sébastien Bouchard (à gauche) a remporté son combat par décision unanime.
(Photo TC Media – Charles Lalande)

Au terme des huit rounds, les juges ont remis des cartes de 77-75, 78-74 et 79-73, trois pointages à la faveur de Bouchard, vêtu de rose et de blanc pour l’occasion.

«Je suis mûr pour un combat préparatoire, mais d’un autre côté, je prends mon temps. Je travaille beaucoup [au Port de Québec], alors je ne suis pas au gymnase à temps plein», a révélé le sympathique pugiliste dans les minutes qui ont suivi la fin de sa soirée de travail.

Bouchard admet que son clan en connaissait peu sur Garibay. Phénomène connu lorsque des boxeurs Mexicains débarquent en Amérique du Nord : les bandes vidéo de leurs précédents duels se font rares.

«Ma plus grande force, c’est ma capacité d’adaptation. J’étais un peu dans l’inconnu, mais j’ai apporté des modifications à mon plan de match rapidement.»

Dès le premier round, Bouchard a ébranlé son adversaire. Il espérait être en mesure de finir le travail, mais le menton de son rival a tenu le coup. Aussi, il était de plus en plus difficile de l’approcher.

«Mon entraîneur [François Duguay] m’a ramené à l’ordre quand je ne l’écoutais pas (rires). Cela a super bien été. Ma plus grosse paie ce soir [vendredi], c’est le soutien des gens de Québec. La foule m’a soutenu et donné de l’énergie.»

Questionné à savoir ce qui l’attendait prochainement, Bouchard a répondu qu’il comptait célébrer sa victoire «tout en gardant une bonne alimentation», dans la mesure où il doit remettre les gants rapidement.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *