Sports
21:30 6 décembre 2017 | mise à jour le: 6 décembre 2017 à 21:30 Temps de lecture: 2 minutes

20 000$ pour les élèves de la région

FINANCEMENT.  La Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg a fait un don de 20 000$ au programme La petite Expé de Pierre Lavoie, mercredi, au club de ski de fond les Sentiers du Moulin de Lac-Beauport.

Michel Beaulieu, maire de Lac-Beauport, Pierre Lavoie, François Bergeron, d.g. de la Caisse populaire, et Hugues Fournel, d.g. des Sentiers du Moulin, présentent le chèque fait au nom de Desjardins.

Photo gracieuseté

Ce montant permettra aux élèves du primaire de Lac-Beauport et de Charlesbourg de passer gratuitement une journée aux Sentiers du Moulin. La petite Expé compte une quinzaine de centres de ski de fond au Québec, dont ceux de Lac-Beauport et de Duchesnay. Ce programme donne l’occasion aux jeunes de skier gratuitement pendant une journée.

Le don de Desjardins pourrait permettre l’achat de 100 équipements de ski de fond.

«C’est une nouvelle extraordinaire pour la région et particulièrement pour Lac-Beauport. L’acquisition des Sentiers du Moulin par la municipalité, en 2010, a été faite avec une vision. Nous arrivons maintenant à un aboutissement où les jeunes pourront skier gratuitement. Désormais, le ski de fond, le fat bike et la raquette rayonneront», s’est exclamé Michel Beaulieu, maire de Lac-Beauport.

De son côté, Hugues Fournel, directeur général des Sentiers du Moulin, a accueilli avec enthousiasme l’aide de la caisse.

«Je ne peux pas dire combien de jeunes nous attendons, cet hiver, mais Pierre Lavoie a mentionné qu’avec son expérience des autres centres de ski, il y en aurait beaucoup. Nous aurons donc un heureux problème sur les bras. D’ailleurs, plusieurs parents s’initient au ski de fond parce que leur enfant a pu en faire gratuitement.»

Nouveaux équipements

Dans un autre ordre d’idée, les Sentiers du Moulin se sont dotés de nouveaux équipements pour l’entretient des pistes.

«La pérennité des Sentiers du Moulin passe par des pistes en santé. Pour y arriver, ça prend une machinerie efficace. D’ailleurs, le nouveau B.R. (appareil de traçage) a été acheté par la municipalité (au coût de 75 000$)», a confié M. Beaulieu.

Ce dernier assure que, malgré les investissements existants, le travail est loin d’être terminé.

«L’aboutissement sera la première pelletée de terre du nouveau bâtiment, l’été prochain.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *