Sports
18:07 7 avril 2017 | mise à jour le: 7 avril 2017 à 18:07 temps de lecture: 3 minutes

Les Olympiques spéciaux de Québec sauvés avec le cœur

OLYMPIQUES SPÉCIAUX. À moins de 100 jours de l’ouverture des Jeux d’été d’Olympiques spéciaux de Québec, hommes politiques, gens d’affaires, porte-parole et athlètes se sont réunis afin de mousser cet événement qui a bien failli ne jamais avoir lieu. 

Alex Harvey sera le porte-parole de l’événement.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Le maire de Québec, Régis Labeaume, n’avait pas l’intention d’annuler la fête sportive, et ainsi briser les rêves de centaines d’athlètes, qui tenteront de décrocher des médailles dans diverses disciplines du 29 juin au 2 juillet.

«Il était en péril [en raison d’un manque de fonds]. Pour nous, c’est un grand événement et nous y tenions parce que la cause était importante. Nous avons fait appel à Jean-Guy Poulin et à Yvon Charest, le champion des causes perdues.»

M. Labeaume a répété à maintes reprises qu’il était important pour la Vieille Capitale de faire preuve d’inclusion sociale, en permettant aux athlètes avec une déficience intellectuelle de briller eux-aussi sur la scène sportive provinciale.

François Blais, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale a déclaré qu’il s’agissait «d’une victoire du cœur, pas des lobbys».

Au total, le budget s’élève à 850 000 $. Le Gouvernement du Québec y a injecté 415 000 $ tandis que la Ville de Québec a ajouté 200 000 $.

Le maire de Québec, Régis Labeaume.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Fier porte-parole

Après une saison marquée par de nombreuses victoires, Alex Harvey profite d’un peu de repos afin de recharger ses batteries avant de reprendre l’entraînement à moins d’un an des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Extrêmement sollicité, le fondeur de 28 ans a choisi de s’engager à titre de porte-parole des Jeux d’été d’Olympiques spéciaux de Québec : «Mon travail consiste à assurer une meilleure visibilité à l’événement, d’en parler le plus possible. Malheureusement, je risque d’être en Utah pour notre camp d’entraînement, mais je vais tenter de m’impliquer de différentes façons.»

Pour lui, il est important de redonner aux athlètes et de promouvoir de saines habitudes de vie. «Nous le savons, nos jeunes sont moins en forme. C’est alarmant. Ça va augmenter nos coûts de santé et nous n’avons pas besoin de cela. Le manque d’activité physique diminue la concentration à l’école et la productivité au travail», a dit celui qui conseille aux jeunes de lâcher les consoles de jeux vidéo et de se rougir les joues à l’extérieur.

Québec Hebdo

François Blais, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *