Sports
20:20 5 mars 2017 | mise à jour le: 5 mars 2017 à 20:20 temps de lecture: 5 minutes

Badminton: Le Rouge et Or conserve son titre par équipe mixte

L’équipe de badminton du Rouge et Or a défendu avec succès la bannière provinciale par équipe mixte, dimanche au PEPS, en l’emportant 3 à 1 face aux Carabins de l’Université de Montréal

L’équipe mixte du Rouge et Or.

(gracieuseté – Martin Bouchard)

La victoire a été concrétisée lorsque Philippe Giguère a réussi ce qu’il n’avait pas été en mesure de faire jusqu’à présent cette saison, c’est-à-dire vaincre le joueur universitaire classé numéro un au Québec, Paul-Antoine Dostie-Guindon. Giguère s’est imposé en trois manches de 19-21, 21-13 et 21-16.

« Philippe a été capable de très bien exécuter le plan de match avec un enjeu qu’il a su maîtriser. Il ne s’est pas laissé prendre par l’émotion », a souligné l’entraîneur-chef du Rouge et Or Étienne Couture.

Celui-ci a par ailleurs louangé l’exécution de la stratégie par sa troupe. « Il y avait une grande incertitude sur l’alignement que l’adversaire allait présenter, mais on a réussi à faire ce qu’on voulait. On a très bien joué, toute l’équipe a bien sorti. Je suis vraiment content », a-t-il ajouté.

Quant à Philippe Giguère, le principal intéressé a attribué son importante victoire à l’aspect mental du jeu. « En arrivant au troisième set, je trouvais que le moment était quand même beau pour l’emporter. J’ai tout donné, et ça a fonctionné. J’ai joué un match solide au niveau mental, j’ai gardé une bonne attitude tout au long de la rencontre et il me restait suffisamment de jambes à la fin », a analysé l’étudiant en pharmacie, ajoutant que le fait de jouer à la maison a probablement aussi été un facteur.

Auparavant, Jean-Patrick Fortin-Cantin et Virginie Savard avaient donné les devants aux Lavallois grâce à un gain de 2-0 (21-11, 21-9) en double mixte sur la paire formée de Cynthia Chen et Félix-Antoine Vadnais. Mais les Bleus avaient créé l’égalité à peine quelques minutes plus tard lorsque Noémie Lirette concrétisait une victoire de 2-0 sur la Lavalloise Josiane Langlois (5-21, 18-21).

Julien Déry et Simon Jean-Pineault rapprochaient les Rouges de la victoire en vertu d’un gain de 21-9 et 21-12 sur le duo Sébastien Rochon-Coutu – Éric Solagna, quelques instants avant le triomphe de Giguère.

Trois en cinq à l’individuel

Lors du volet individuel, le Rouge et Or a également raflé les honneurs en mettant la main sur trois des cinq titres à l’enjeu.

Anne-Julie Beaulieu a d’abord remporté la compétition de double mixte en compagnie de Julien Déry, un gain de 21-17 et 21-14 sur Alexis Gohier-Drolet et Camille Leblanc de l’UQAM. Il s’agissait d’un second titre de double mixte de suite pour Beaulieu, qui avait aussi gagné l’or en 2016 et l’argent en 2015 avec Maxime Marin.

L’étudiante en droit a remis ça en double féminin, alors que son duo complété par Virginie Savard a battu Nadianie Ouaqouaq-Bergeron et Camille Leblanc de l’UQAM en deux sets de 21-13 et 21-18. Il s’agissait d’une troisième consécration de suite pour Beaulieu en double féminin, elle qui avait réussi l’exploit avec Stéphanie Pakenham lors des deux dernières années.

Philippe Giguère a pour sa part remporté le simple masculin à la suite du forfait de Paul-Antoine Dostie-Guindon.

Julien Déry et Jean-Patrick Fortin-Cantin ont de leur côté livré une belle bataille aux Citadins Alexis Gohier-Drolet et Pierre-Étienne Pilote en double masculin, mais ils ont dû s’avouer vaincus, 13-21 et 18-21.

Enfin, c’est la favorite Caroline Beauregard (Montréal) qui a été couronnée en simple féminin, elle qui a défait sa coéquipière Myriam Havé en deux manches (21-12, 21-10).

« C’est plus que satisfaisant. Si on part de notre idée de départ, remporter trois des quatre finales dans lesquelles nous étions impliqués, c’est excellent. Julien et Jean-Patrick ont vécu beaucoup d’émotions plus tôt dans la journée et ils sont passés proches. Il leur reste encore d’autres occasions dans le futur, dont le championnat canadien qui aura lieu ici dans deux semaines », a mentionné Étienne Couture,

Le championnat du RSEQ était également l’occasion de dévoiler les étoiles individuelles et les prix majeurs pour la saison québécoise qui s’achève. Béatrice Guay a ainsi été nommée recrue de l’année, tandis que six représentants du Rouge et Or ont trouvé refuge sur les différentes équipes d’étoiles.

Source: Rouge et Or

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *