Sports
17:43 2 avril 2015 | mise à jour le: 2 avril 2015 à 17:43 temps de lecture: 3 minutes

Marie-Ève Croteau et Raphaël Gagné en selle pour une nouvelle saison

CYCLISME. Quelques mois après un simple test à l’effort qui l’a plongée dans un coma de cinq jours, Marie-Ève Croteau prend son temps avant de pousser de nouveau la machine à fond. Mais la paracycliste de Charlesbourg se fait rassurante à l’aube de la nouvelle saison de vélo.

«Mon début d’année a été difficile, pour ne pas dire très brutal, mais actuellement, ça va super bien», confie l’athlète qui continue d’être suivie par une équipe médicale. Marie-Ève Croteau attribue ce pénible épisode aux séquelles de sa commotion cérébrale de 2012. «En réalité, elle n’a jamais été réglée à 100%. Toute mon année, j’ai roulé souvent avec des problèmes de mal de tête», explique-t-elle.

Si ces maux de tête sont maintenant définitivement derrière elle, elle demeure prudente à un an des Jeux olympiques. Après tout, elle avait dû renoncer à ceux de 2012 en raison, précisément, de cette commotion cérébrale. «Je préfère faire plusieurs tests avec l’équipe médicale et être en sûreté avec mon vélo d’entraînement plutôt que de faire une course et d’avoir un black-out. Un moment donné, il y a une vie après le vélo», fait valoir celle qui n’entend pas sacrifier sa santé et son bonheur au sport.

Mais pour l’heure, la passion est toujours aussi vive. Déjà, elle parle de 2020. «Mon objectif, c’est de me rendre jusqu’à Tokyo. Ça va me faire un peu plus de 40 ans. […] Si le désir est là, si la santé est là, ce n’est pas quelque chose d’irréalisable», estime Marie-Ève Croteau en prenant pour exemple les carrières de Chantale Petitclerc et Lyne Bessette.

Dans l’intervalle, la saison qui s’amorce l’amènera de Coupe du monde en Coupe du monde. «C’est une année chargée, avec beaucoup de voyagement», anticipe la détentrice de trois titres de championne des Coupes du monde.

Le roi de la montagne

Pour Raphaël Gagné, la saison de vélo de montagne a démarré en lion avec, notamment, une victoire à la US Cup Pro Series. «Pour moi, c’est vraiment le gros coup de cymbale de ma carrière à date, c’est ma plus grosse victoire», a signalé l’athlète de Charlesbourg à l’occasion du lancement du calendrier de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC).

Dans sa lunette pour les prochains mois, trois objectifs principaux: les Jeux panaméricains à Toronto, la Coupe du monde au Mont Sainte-Anne et les Championnats mondiaux à Andorra. Autant de compétitions qui paveront la voie à une participation aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

Celui qui a également bien performé en cyclocross il y a deux ans avait un message à passer: «Je suis à la recherche d’une équipe en cyclocross pour faire une saison nord-américaine et espérer participer aux deux Coupes du monde en Amérique du Nord. J’adore la discipline et c’est une bonne façon de rester motivé et en forme pour ce qui s’en vient», a lancé Raphaël Gagné à la ronde. Avis aux intéressés.

À lire aussi: La saison de vélo donne ses premiers coups de pédale

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *