Sports
14:51 8 septembre 2014 | mise à jour le: 8 septembre 2014 à 14:51 temps de lecture: 3 minutes

Dave Blais-Langlais en route vers les meilleurs au monde

SKI ACROBATIQUE. Dave Blais-Langlais a terminé au 9e rang lors de la 10e édition du Mondial AcrobatX au Lac-Beauport. Pour le skieur acrobatique membre de l’équipe canadienne nationale, il s’agit là d’une performance d’autant plus satisfaisante qu’il y a réalisé ses premiers triples sauts périlleux en compétition.

Comme lui a souvent dit l’ancien champion Nicolas Fontaine, le Mondial AcrobatX est l’occasion de s’éclater pour les skieurs en testant de nouveaux mouvements. Dave Blais-Langlais l’a pris au mot alors qu’il a lancé en compétition des sauts qu’il avait commencé à pratiquer à peine quelques jours auparavant au Centre national d’entraînement Yves Laroche (CNEYL), où se tenait l’événement.

L’athlète de 23 ans n’en était pas à sa première participation à ce rendez-vous estival des skieurs acrobatiques, mais c’était la première fois qu’il se rendait aussi loin dans la compétition; auparavant, ses doubles sauts périlleux ne le qualifiaient pas pour se mesurer à l’élite mondiale. Cette fois, il a réussi à franchir deux étapes de qualification avant de baisser pavillon avant la dernière ronde, pour s’en tirer, donc, avec une 9e place.

Il faut dire que les rampes d’eau ont certains avantages sur les pistes de neige, précise le résident de Charlesbourg. La technique demeure la même, mais les conditions atmosphériques en été – moins de vent, pas de neige collante ni de glace – tendent à favoriser les bonnes performances.

Jusqu’aux Olympiques

Galvanisé par l’ambiance qui régnait au Mondial AcrobatX, Dave Blais-Langlais a eu quelque difficulté à reprendre l’entraînement au CNEYL après une seule journée de congé. Mais, ambitieux, il s’est retroussé les manches. «Il faut s’habituer à ça, ça ressemble à ce rythme-là sur le circuit de la Coupe du Monde», dira celui qui évolue pour l’heure sur le circuit Nor-Am.

Avec ses entraîneurs, il a d’ailleurs convenu d’y évoluer encore une année ou deux, le temps de lancer beaucoup de sauts et d’en améliorer l’exécution. À l’hiver, il espère pouvoir présenter de nouveaux mouvements plus difficiles. «Mon but, c’est de continuer à évoluer jusqu’à me mesurer aux meilleurs au monde.» Jusque, finalement, aux Olympiques de 2018 en Corée du Sud.

Dans l’intervalle, sa saison de compétition s’amorcera à l’hiver après un mois de camp d’entraînement. Sa dernière fin de saison avait été assombrie par une commotion cérébrale, ce qui lui avait coûté des points au classement; l’athlète originaire de Lac-Beauport n’avait pas moins réussi à coiffer au fil d’arrivée tous les athlètes québécois qui évoluent dans le Nor-Am.

Deux sauts de Dave Blais-Langlais au Mondial AcrobatX

Lay-Full-Full: triple saut périlleux avec double vrille dans les deux derniers périlleux

Lay-Tuck-Full: triple saut périlleux, le premier en position allongée, le deuxième en position groupée et le troisième en position allongée avec une vrille

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *