Sports
22:19 22 juin 2016 | mise à jour le: 22 juin 2016 à 22:19 temps de lecture: 4 minutes

Las Vegas préférée à Québec

HOCKEY. Durant sa conférence de presse en direct de Las Vegas, le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, a annoncé que Las Vegas aurait son équipe en 2017-2018. Pour Québec, la décision est «retardée».

La décision d’accorder une équipe d’expansion à la ville du vice a été votée par les gouverneurs aujourd’hui. La décision a été unanime. «La force de la candidature de Las Vegas, le succès de la vente de billets et le cachet unique de la ville ont séduit les gouverneurs», a expliqué le commissaire.

Selon Gary Bettman, les raisons du report de la décision de Québec n’avaient rien à voir avec la qualité de la candidature. «Il n’y a pas de doutes que les gens de Québec sont des passionnés du hockey de la LNH et il n’y a pas de doute quant au succès qu’aurait une équipe à Québec. Les raisons de la décision de reporter pour Québec étaient hors du contrôle de Québec. Principalement, la fluctuation du dollar canadien a affecté la décision.»

Parmi les autres facteurs, Gary Bettman a aussi mentionné la répartition des équipes dans les deux conférences. L’ajout de Las Vegas dans l’Ouest viendra rétablir la balance, alors qu’il y aura 16 équipes dans l’Association de l’Est et 15 dans l’Ouest.

Présent lors de la conférence de presse, le président de Quebecor, Pierre Dion, était visiblement déçu et a dit très bien comprendre la déception des partisans. «Je sais que vous êtes déçu. Je sais aussi que les Nordiques, c’est votre équipe et qu’ils continuent de faire partie de votre vie quotidienne. L’objectif que nous partageons ensemble de ramener notre équipe est trop important pour baisser les bras maintenant. Ce processus d’expansion a été une étape, mais ce n’est pas la fin. Comme l’a mentionné le commissaire, nous allons continuer nos discussions avec la LNH.»

Dans son allocution en anglais, M. Dion a affirmé que de ramener les Nordiques était toujours une priorité pour Quebecor et que le premier match de l’équipe de Las Vegas serait diffusé à TVA Sports.

Du côté de la Nordiques Nation, le fondateur Jérôme Landry s’est aussi dit déçu, mais confiant que Québec demeure dans la course. «Je suis déçu, j’aurais aimé avoir une date. Je n’ai pas senti beaucoup d’enthousiasme de la part de Gary Bettman. Je suis content de voir que Pierre Dion était là, c’est positif, c’est un signe qu’on est encore dans la course. Il répète encore les mêmes choses, les fans, le marché… La bonne nouvelle, c’est que Las Vegas c’est réglé. Là, on est en mode attente de déménagement. Québec est le meilleur plan B pour la Ligue nationale de hockey.»

Pas de réaction du maire Labeaume

À l’aube du départ de Régis Labeaume pour Bordeaux, la Ville de Québec n’a émis qu’un court communiqué, et ce, même avant que la décision ait été rendue. «Peu importe la décision qui sera rendue aujourd’hui par la LNH concernant le processus d’expansion, le maire de Québec, Régis Labeaume, ne la commentera pas avant quelques jours.» En point de presse plus tôt mercredi, il avait affirmé «vous comprendrez tout demain (jeudi).»

Un pari risqué selon André Lacroix

D’après l’ancien joueur de la LNH, Las Vegas n’est pas la destination idéale pour implanter une équipe de hockey. «Les gens ne connaissent pas le hockey là-bas et ils n’auront pas une base solide de partisans. Également, les nombreux casinos pourraient avoir une influence négative sur les athlètes.»

Il est d’avis que Québec ferait un bien meilleur marché, mais que le retour des Nordiques ne passera pas par une expansion. «D’ici deux ou trois ans, les Nordiques reviendront. Cela passera par un transfert de franchise», estime-t-il.

Québec Hebdo

(En collaboration avec Louis-Antoine Lemire)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *