Sports
16:33 7 décembre 2009 | mise à jour le: 7 décembre 2009 à 16:33 temps de lecture: 3 minutes

Trois porteurs de la flamme olympique à Boischatel

Il n’y a pas que des nouvelles résidences qui poussent à Boischatel, les porteurs de flamme olympique aussi. Pas moins de trois athlètes de haut niveau ont été choisis pour transporter le flambeau des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010 soit Béatrice Pineau, Maxime Huot et Sara-Maude Vézina.

La nageuse Béatrice Pineau, s’est exécutée, le 2 décembre, à Sainte-Monique-de-Honfleur, au Lac-Saint-Jean.
«J’ai vraiment aimé mon expérience de porteuse de flambeau! Je suis fière d’avoir pris part au relais de la flamme olympique, affirme l’athlète de 16 ans. Quand les jeux de Vancouver vont commencer et que la flamme va s’allumer, je vais pouvoir me dire que j’y ai contribué.»

Un premier pas

Ayant déjà représenté le Canada lors de quelques compétitions internationales, la porte-couleurs du Club de natation de Beauport a senti qu’il s’agissait d’un premier pas vers son rêve olympique.
«Pour moi qui veut un jour participer aux Jeux olympiques, c’est une première étape qui va rester gravée dans ma mémoire toute ma vie, souligne-t-elle. Je recommencerais n’importe quand! Je ne pouvais m’empêcher de sourire et, après mon segment, j’étais pas mal sur l’adrénaline.»

Se disant choyée de pouvoir faire partie des 12 000 porteurs qui se relaieront la flamme, Béatrice Pineau a tenu à participer à cet événement historique, car le elle considère que le sport joue un rôle primordial dans sa vie.
«Participer au relais, c’est encourager l’excellence, le dévouement, la persévérance, toutes des valeurs très présentes dans le sport et dans ma vie également», a-t-elle confié à L’Autre Voix.

Le flambeau avant l’avion

Quant à Maxime Huot, le vice-champion canadien junior de taekwondo a porté la flamme, le 2 décembre, à Dolbeau-Mistassini, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le membre du Club de taekwondo de Beauport s’est ensuite pris l’avion pour Paris afin de participer à l’Open de Paris. Il n’a toutefois pas ramené de médaille, s’inclinant à son quatrième combat. Lors de la première sélection – ceinture noire de taekwondo olympique WTF, il est reparti du Complexe sportif Claude-Robillard à Montréal avec un premier rang dans les moins de 45 kg.

Moment inoubliable

Quant à Sarah-Maude Vézina, de Boischatel, l’étudiante en sport-études nage synchronisée a pris part au relais du flambeau olympique, le 2 décembre à Saint-Cœur-de-Marie (près d’Alma). Sarah-Maude a parcouru une distance de 300 mètres sous les cris d’encouragement des gens longeant le parcours de la flamme. Selon son père, Eddie Vézina, Sarah-Maude a été privilégiée d’avoir été sélectionnée parmi les trois millions de demandes de participation. Elle a vécu un moment fantastique et inoubliable.

Un autre représentant de la Côte-de-Beaupré, Gaston Boisvert, a aussi porté la flamme olympique. Le directeur de l’Aréna Côte-de-Beaupré a réalisé son exploit le 3 décembre, à Québec.
• Avec le journaliste Marc Cochrane

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *