Sports
14:25 20 janvier 2017 | mise à jour le: 20 janvier 2017 à 14:25 temps de lecture: 3 minutes

Une saison importante pour la fondeuse Frédérique Vézina

SKI DE FOND. Membre du Centre National d’Entraînement Pierre Harvey depuis déjà sept ans, la fondeuse de 22 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges, Frédérique Vézina a beaucoup d’ambition cette année. Elle vise des résultats dans le top 15 aux prochains championnats U23.

La fondeuse de Saint-Ferréol-les-Neiges vise le top 12 cette année. (Photo gracieuseté)

À la fin janvier, Frédérique Vézina participera aux championnats U23 qui se tiendront à Salt Lake City. D’ici là, elle s’entraînera dans l’Ouest canadien afin d’atteindre ses objectifs. «J’ai plusieurs objectifs cette année et être sélectionnée pour les championnats U23 en était un. Là-bas, je vise le top 15, ce qui me garantirait une place sur l’équipe nationale séniore. Avec ça, tu as l’opportunité d’aller en coupe du monde plus souvent et d’avoir un meilleur support financier», explique-t-elle.

Récemment, il a été annoncé que la finale de la coupe du monde de ski de fond se tiendra à Québec. Pour la fondeuse, il s’agit d’une grande motivation, elle qui y vise un top 30.«Ça fait aussi partie de mes objectifs. Actuellement, je suis dans le top 5 des skieuses canadiennes et ils en prennent 10. Si ça continue comme ça, je vais y être [à Québec]!»

Pratiquement née avec des skis

Malgré ses 22 ans, Frédérique Vézina fait du ski depuis de nombreuses années. «J’ai pratiquement commencé à skier en apprenant à marcher. J’habite à Saint-Ferréol-les-Neiges depuis que je suis petite et il ne fallait faire qu’une centaine de mètres pour aller skier au Mont-Sainte-Anne», se rappelle-t-elle.

Après le club pour enfants, Frédérique a commencé à faire des courses à l’âge de neuf ans, pour ne jamais arrêter. «J’ai eu la piqure! Par la suite, j’ai fait des courses nationales et à mes deuxièmes championnats, on m’a demandé de faire l’équipe canadienne.»

Le défi de l’étudiante-athlète

En plus de pratiquer le sport qui la passionne, Frédérique Vézina poursuit des études universitaires en sciences biomédicales, ce qui lui amène un horaire plutôt bien rempli. «J’ai toujours aimé être très occupée. Faire seulement du ski ou juste aller à l’école, ce n’était pas une option. J’ai l’opportunité de faire les deux en même temps et je me dis toujours que ça va bien si tu veux que ça aille bien. Il faut s’organiser.»

Si son plan se déroule comme prévu, le ski de fond demeurera une partie importance de sa vie dans les prochaines années. «Je pense que je vais faire du sport toute ma vie. J’aime trop bouger et dépenser mon trop-plein d’énergie. C’est un plus d’aller dans ces hauts niveaux», conclut Frédérique.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *