Sports
18:02 5 novembre 2013 | mise à jour le: 5 novembre 2013 à 18:02 temps de lecture: 4 minutes

Alex Harvey vise une médaille aux Jeux olympiques

Une saison bien spéciale est sur le point de s’amorcer pour les athlètes du Centre d’entraînement national Pierre Harvey (CNEPH). Alors qu’Alex Harvey vise une médaille olympique, de jeunes skieurs de Saint-Ferréol-les-Neiges entendent donner tout ce qu’ils ont pour se tailler un poste pour les Jeux de Sotchi.

«Mon objectif principal cette année, ce sont les Jeux olympiques. Je veux un podium et ramener une médaille», affirme sans détour Alex Harvey, présent lors du lancement de la saison du Centre national d’entraînement Pierre Harvey. L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges n’a pas changé outre mesure son entraînement estival en vue des JO. «Je pense que ça aurait été une erreur de le faire. Si tes entraînements ont bien fonctionné les années précédentes, il ne faut pas changer la recette. On peut la modifier un peu, mais pas au complet. C’est un plan pour se planter», estime-t-il.

Les compétitions sur le circuit de la Coupe du monde serviront de préparation pour le gros événement sportif de la saison, mais le fondeur ne se contentera pas de faibles résultats pour autant. «Chaque fois qu’on enfile le dossard, on croit dans notre tête en nos chances de gagner alors on essaye quand même de tout donner pour gagner», explique le jeune homme de 25 ans.

Harvey affirme avoir travaillé sur sa puissance cet été. Le but était d’avoir davantage de vitesse pour les arrivées qui se terminent au sprint.

Les jeunes veulent impressionner

Certains postes restent disponibles sur les équipes masculine et féminine qui iront aux Jeux. Les membres de l’équipe de développement en sont bien conscients, à commencer par Frédérique Vézina, de Saint-Ferréol-les-Neiges, présente lors du lancement de la saison. Elle avance que son premier objectif cette saison est de surprendre les autres et elle-même, en plus d’être sélectionnée pour les Championnats du monde juniors.

Celle qui en est à sa dernière année avant de passer chez les seniors garde tout de même les yeux rivés sur Sotchi. «Je dirais que rien n’est impossible. Début janvier, il faudra que je prouve que j’ai ma place sur l’équipe olympique. Je travaille fort pour aller vite et que ça fonctionne la bonne journée», indique-t-elle en parlant des courses de sélection au début 2014 pour combler les places restantes.

Raphaël Couturier, résident de Saint-Ferréol depuis quatre ans, croit en ses chances. «Je pense évidemment aux Olympiques vu que j’ai des résultats qui pourraient m’amener à ce niveau», souligne celui qui s’est taillé une place avec les seniors pour cette campagne. Il souhaite performer au bon moment pour attirer l’attention des comités de sélection. Spécialiste du sprint, Couturier a travaillé fort cet été pour se diversifier, de sorte qu’il performe aussi bien sur de longues distances qu’en sprint.

Sans pression

L’entraîneur-chef au CNEPH, Louis Bouchard, explique que les JO ne sont pas l’objectif principal pour les membres de l’équipe de développement, mais qu’ils pourraient créer une petite surprise.

«Eux, ils ont un beau rôle, car ils n’ont pas de pression. Ils ne sont pas attendus là à cause leur âge. Leur rôle est de mettre de la pression sur les autres. Tu pars la course et ceux qui ont 25-26-27 ans, qui ne sont jamais allés aux Jeux et qui se préparent depuis des années, sont stressés par les jeunes qui s’en viennent», selon M. Bouchard. Anne-Marie Comeau, l’autre Saint-Ferréolaise de l’équipe de développement, n’était pas présente lors du lancement.

Les premières compétitions auront lieu dans environ trois semaines.

 

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Les athlètes du Centre national d’entraînement Pierre Harvey ont lancé leur saison.

(Photo Jean-Manuel Téotonio)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *