Sports
14:55 24 mars 2016 | mise à jour le: 24 mars 2016 à 14:55 temps de lecture: 4 minutes

La capitaine des Dynamiques de Sainte-Foy choisit l’Université Laval

BASKETBALL. Un chapitre vient de se tourner chez les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy. La carrière collégiale de la capitaine Laurie Marchand s’est terminée à la mi-mars à la suite d’une défaite crève-cœur en championnat canadien. Bonne nouvelle pour la native de Saint-Augustin-de-Desmaures: dès l’an prochain, elle s’alignera avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Si l’aventure collégiale est maintenant terminée pour Laurie Marchand, la capitaine des Dynamiques a récemment annoncé qu’elle allait se joindre au Rouge et Or de l’Université Laval dès l’an prochain. «J’ai hésité entre Laval et McGill parce les deux ont un très bon programme de médecine. L’Université d’Ottawa m’a aussi approché. Au final, j’ai choisi Laval parce que leur programme est excellent et en restant à la maison, je vais pouvoir rester chez moi et me concentrer sur mes études et le sport», explique celle qui, il y a quelques années, aurait trouvé très amusant si on lui avait dit qu’elle jouerait un jour au basketball universitaire. «Honnêtement, je ne pensais pas me rendre là. Je ne suis pas très grande et pas la plus rapide non plus. Par contre, je suis très bonne pour me démarquer.»

Avec le Rouge et Or, Laurie ne sera pas trop dépaysée, puisqu’elle aura la chance de jouer avec l’une de ses anciennes coéquipières de Sainte-Foy, la garde Sarah-Jane Marois. «À ma première année au Cégep de Sainte-Foy, je jouais derrière elle puisque nous avons la même position. On jouait très bien ensemble.»

Elle croit aussi qu’elle pourra très bien se démarquer dans ce qu’elle qualifie d’équipe «déjà bien remplie.» «C’est vraiment un très grand accomplissement pour moi d’être recrutée par le Rouge et Or. Ils ont une bonne équipe avec beaucoup de talent. J’ai déjà hâte de jouer avec eux et d’apprendre d’eux. J’ai confiance de pouvoir contribuer.»

Une dernière saison pleine d’émotions

Après une excellente saison où les Dynamiques avaient terminé au deuxième rang québécois grâce à une fiche de 15-3, l’équipe menée par Laurie Marchand avait de grands espoirs pour ravir la bannière de championnes du Québec à leurs rivales, les Nomades du Collège Montmorency. «On a eu la meilleure fiche et c’était le plus beau groupe de mon passage au cégep. Avec nos résultats, on se qualifiait automatiquement pour la demi-finale provinciale que nous avons gagnée par deux points. En finale, nous avons rencontré Montmorency. Elles ont mené une bonne partie du match, mais on s’est rattrapé et on a gagné 87-76.»

Se qualifiant ainsi pour le championnat national qui avait lieu à Windsor, en Ontario, les attentes étaient élevées. «On croyait beaucoup en nos chances en arrivant là-bas. Après une victoire en quart de finale, les choses se sont gâtées en demi-finale. «Elles étaient très athlétiques et plus vieilles que nous. Ils me couvraient beaucoup et ne rataient pas beaucoup de paniers. On a perdu par 15.» Les espoirs de médailles n’étaient toutefois pas hors d’atteinte, puisque la médaille de bronze était encore à portée.

Malheureusement, les choses ne sont pas allées en faveur des Dynamiques qui se sont inclinées par un seul point «C’était difficile de jouer après notre défaite en demi-finale. On a tout donné, mais on a perdu. Après tant d’émotions au courant de la saison, tout le monde était vraiment triste que ça s’arrête comme ça», raconte l’Augustinoise, en avouant tout de même que quatrième au Canada, ce n’est pas si mal.

Lire aussi: «Mes succès, je les dois à mes coéquipières!»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *