Sports
13:57 7 avril 2016 | mise à jour le: 7 avril 2016 à 13:57 temps de lecture: 3 minutes

L’amour du basketball de Sarah-Jane Marois

BASKETBALL. Depuis l’âge de 12 ans, Sarah-Jane Marois, native de Cap-Rouge, joue au basketball. Maintenant âgée de 21 ans, l’étudiante en administration arbore les couleurs du Rouge et Or de l’Université Laval depuis deux ans. De son humble aveu, elle n’aurait jamais cru devenir joueuse de basketball universitaire.

«Je ne me serais jamais doutée qu’un jour je jouerais pour le Rouge et Or. Plus jeune, j’étais petite et je n’étais pas très bonne. Je suis tombée en amour avec ce sport et ma volonté de gagner m’a beaucoup aidé», raconte celle qui joue à la position d’arrière. À la fin du secondaire, elle a commencé à grandir, son potentiel s’est développé.

Dans le futur, Sarah-Jane aimerait beaucoup jouer au niveau professionnel en Europe, «mais c’est encore bien loin.»

Vaincre une sérieuse embuche

À la fin de sa première saison avec le Rouge et Or, soit l’an dernier, Sarah-Jane se déchire le ligament du genou, une blessure qui nécessite un peu plus de six mois de réhabilitation. «C’est une blessure assez commune au basketball. C’est surtout les trois derniers mois qui sont les plus difficiles», explique-t-elle.

Pour demeurer près de l’action, la numéro 13 est restée dans l’entourage de l’équipe, même si elle ne pouvait pas jouer. «J’étais toujours avec eux et toute l’équipe m’encourageait beaucoup. Au début, je ne pouvais pas faire grande chose, mais j’ai pu revenir progressivement en faisant surtout de la course. À mon retour au jeu, ça s’est bien passé. Plus ça avançait, plus je jouais de minutes.»

Après un long processus, la Carougeoise a renoué avec l’action en janvier dernier. «Pour le reste de la saison, j’ai joué avec une orthèse, mais j’étais assez prête pour jouer.»

Cette épreuve a d’ailleurs valu à Sarah-Jane le Prix détermination, persévérance et courage du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Ne pas reculer devant un défi

Cette année, l’équipe féminine de basketball du Rouge et Or (9-7) a terminé au deuxième rang québécois, derrière leurs rivales de l’Université McGill (15-1). Juste avant les provinciaux, Sarah-Jane avait affirmé qu’elle et son équipe étaient très confiantes. «Pendant la saison régulière, on a joué contre McGill quatre fois et nous avons perdu les quatre fois. Nous avons souvent eu des baisses de régimes contre elles.» Toutefois, trois des quatre défaites s’étaient soldées par une marge de 10 points et moins.

En grande finale provinciale, le Rouge et Or n’a pas pu briser la séquence contre les Martlets et a dû s’avouer vaincu 71-58. Aux nationaux, McGill s’est incliné 56-43 pour voir la médaille de bronze leur échapper.

L’an prochain, Sarah-Jane sera de retour avec le Rouge et Or. Elle aura la chance de retrouver une ancienne coéquipière avec les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, la nouvelle recrue Laurie Marchand.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *