Sports
23:45 9 avril 2016 | mise à jour le: 9 avril 2016 à 23:45 Temps de lecture: 3 minutes

Les Harlem Globetrotters à la conquête du PEPS

BASKET-BALL. Les Harlem Globetrotters, l’équipe de basket-ball connue pour ses acrobaties et son humour, sont débarqués à Québec samedi où leurs prouesses et leurs singeries ont su conquérir les petits comme les grands.

La musique battait son plein dans l’amphithéâtre-gymnase Desjardins-Université Laval, où les quelque 3200 billets se sont envolés pour les Harlem Globetrotters. Cette équipe mythique était de passage à Québec pour la tournée de son 90e anniversaire.

À peine arrivés sur le terrain et les joueurs de l’équipe originaire de Chicago – et non de New York –, ont mis la table pour un match qui s’annonçait électrisant. Leur équipe rivale, les World All Stars, est entrée en scène clamant être la nouvelle équipe à battre pour les 90 prochaines années… Ce que se sont empressés de contredire les Harlem Globetrotters.

Le public a été au cœur de la partie, alors que de nombreux invités, jeunes et moins jeunes, se sont aventurés au centre du terrain. Jonglerie et mise en scène romantique étaient notamment au menu. La musique, toujours présente, soutirait quelques pas de danse aux joueurs amusés.

Les Globetrotters eux-mêmes se sont retrouvés à quelques reprises dans l’assistance, taquinant au passage le public hilare. Les seaux d’eau, remplacés par des confettis, n’ont pas manqué de faire sourire la foule.

Mis à part les joueurs de l’équipe chouchou, les deux arbitres ont eux aussi eu leur moment de gloire, devenant régulièrement la cible des taquins joueurs de basket-ball. Le méchant coach des All Stars, livre des règlements à la main, ne manquait jamais une occasion de montrer à quel point il est désagréable. Il a lâché au passage un sonnant: «Je déteste Québec», suivi des huées de l’assistance.

La partie, entrecoupée à plusieurs reprises par les acrobaties des joueurs, s’est finalement soldé avec une victoire des Globetrotters. Alors que le tableau de bord affichait 95 à 91 pour les mal-aimés All Stars, les Globetrotters ont réussi une remontée spectaculaire à 1min 11sec de la fin, déjouant les trucages du vilain coach des All Stars.

Un peu d’histoire…

Les Harlem Globetrotters existent depuis 1926. À l’époque, les ligues professionnelles de basket-ball étaient fermées aux noirs, de là est né cette équipe exclusivement constituée d’Afro-Américains. Parcourant les États-Unis pour réussir à jouer, ils ont peu à peu défini les règles du basket-ball actuel, avec les nombreuses acrobaties qu’ils ajoutaient à leur style. Dans les années 50, la très jeune NBA a engagé pour la première fois un joueur noir, issu des Harlem Globetrotters. L’aspect spectacle des matchs de la NBA est directement influencé par ce club, qui est pris une tangente vers le divertissement dans les années 80 et 90.

Québec Hebdo

Articles similaires

07:36 19 septembre 2021 | mise à jour le: 19 septembre 2021 à 10:54 Temps de lecture: 1 minutes
Un silence qui résonne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *