Sports
14:00 6 juin 2016 | mise à jour le: 6 juin 2016 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Un mois à Rio avec les athlètes canadiens

OLYMPIQUES. Léandre Gagné Lemieux porte plusieurs chapeaux dans le domaine sportif: spécialiste de la biomécanique, préparateur physique, chargé d’enseignement à l’Université Laval et co-fondateur de l’entreprise SciencePerfo. Pour le Comité olympique canadien, toutes ces expériences étaient idéales pour le choisir comme l’un des responsables de l’accueil de certains athlètes à Rio.

Bien que les Jeux de Rio ne débutent que le 5 août prochain, Léandre Gagné Lemieux se rendra au Brésil le 23 juillet, en raison du travail de préparation qui doit être fait avant l’arrivée des athlètes au centre de la performance du Canada. «Mon rôle, avant l’arrivée des athlètes et au début des Jeux, sera de préparer leur accueil pour éviter qu’ils aient à penser à trop d’affaires en même temps. On veut qu’ils se concentrent sur leurs compétitions.» L’accueil consistera, entre autres, à expliquer aux athlètes comment ça fonctionnera à Rio, au niveau du transport, de la logistique, des cellulaires, etc.

«Après, mon rôle sera plus administratif, notamment au niveau des horaires d’entraînement. Ce n’est pas vraiment dans mes champs d’activités habituelles, mais le Comité canadien cherchait quelqu’un qui avait déjà travaillé avec les athlètes et qui connait leur réalité. En tant que préparateur physique, j’y correspondais.» Par le passé, Léandre a notamment travaillé au programme de développement de Rugby Canada, ainsi qu’avec l’équipe de ski acrobatique.

Celui qui sera au Brésil jusqu’au 26 août se dit très excité de participer aux Jeux olympiques. «Ça va être mes premiers jeux et ma plus grande expérience. C’est sûr que je veux y retourner après! En tant que préparateur physique et chargé d’enseignement, plus tu vis d’expériences, plus tu peux les transmettre par après.»

Vulgariser la science du sport

Parmi ses autres chapeaux, Léandre Gagné Lemieux est aussi l’un des fondateurs de la compagnie SciencePerfo, un groupe de scientifiques de la performance sportive formé par d’anciens étudiants de l’Université Laval. «Nous avons un très gros côté porté sur la sensibilisation, mais aussi sur la vulgarisation scientifique. Notre but est d’éduquer les entraîneurs et les joueurs sur l’importance de la science du mouvement.»

Dans les prochaines semaines, l’organisation de SciencePerfo lancera un nouvel appareil qui aura pour but d’établir le profil d’accélération d’un hockeyeur. «On veut mesurer l’efficacité de chacune des poussées. Les tests préliminaires permettent de détecter que dans la plupart des cas, la poussée d’une jambe est différente de l’autre. Nous voulons aussi essayer de corréler avec des tests hors glace, puisque la force n’est pas nécessairement la même sur glace et hors glace. On souhaite offrir ce service aux équipes et aux sports études pour les jeunes. Les entraîneurs vont pouvoir voir sur quoi travailler avec leurs joueurs», conclut Léandre Gagné Lemieux.

Pour plus d’informations sur SciencePerfo et la science du sport, visitez le scienceperfo.com.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *