Sports
16:28 24 février 2018 | mise à jour le: 24 février 2018 à 16:28 temps de lecture: 3 minutes

Quatre volleyeurs du Rouge et Or parmi l’élite

MÉRITE. Le Rouge et Or Volleyball fait encore une fois belle figure au sein de l’élite de la ligue universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Quatre de ses porte-couleurs ont obtenu des honneurs personnels au terme de la présente saison régulière menant vers les éliminatoires printanières.

Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos a décroché le titre d’athlète par excellence du RSEQ pour une 4e année de suite.

(Photo gracieuseté – R&O Mathieu Bélanger)

D’abord, l’attaquant Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos a été nommé athlète par excellence du RSEQ, un titre qui lui revient pour une 4e année consécutive. C’est la première fois de l’histoire de cette ligue qu’un étudiant-athlète de volleyball reçoit pareil honneur à quatre reprises. Pas même les plus grands du Rouge et Or, incluant Karl De Grandpré (3), Gino Brousseau (2) ou Éric Lebreton (2), n’ont réussi l’exploit.

Il s’agit par ailleurs de la 9e année de suite que cet honneur est décerné à un membre du Rouge et Or. De Grandpré (2010-2012), Frédéric Mondou (2013) et Tommy Bélisle (2014) avaient été les récipiendaires avant Parraguirre. Celui qu’on surnomme «Vicho» a été élu athlète de l’année dès sa saison initiale à l’Université Laval, en 2014-15. Depuis, il domine le circuit québécois, notamment par ses attaques percutantes.

Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos a décroché le titre d’athlète par excellence du RSEQ pour une 4e année de suite.

(Photo gracieuseté – R&O Mathieu Bélanger)

Ce fut encore le cas cette saison. Le Chilien d’origine arrive au premier rang canadien pour le nombre de frappes marquantes par manche jouée, avec 4,74. L’attaquant montre par ailleurs le second meilleur taux d’efficacité au pays, alors que 37,2% de ses attaques marquent le point. Vicho s’illustre également en défensive, lui qui a relevé 2,32 ballons par manche en moyenne, ce qui le place 8e au Canada à ce chapitre.

Étoiles féminines

Parallèlement, trois volleyeuses du Rouge et Or ont été sélectionnées au sein des équipes d’étoiles du RSEQ. Jade Fortin et Maud Chapleau ont été élues sur la première constellation, tandis qu’Émie Gaboury a été choisie sur la seconde.

Jade Fortin a été élue sur la première équipe d’étoiles…

(Photo gracieuseté – R&O Yan Doublet)

Attaquante de 4e année, Jade Fortin a complété la campagne au 7e rang du RSEQ pour le nombre d’attaques marquantes par manche, avec 2,62. Il s’agit d’un premier titre en carrière pour la finissante en éducation préscolaire et enseignement primaire.

… tout comme sa compatriote Maud Chapleau.

(Photo gracieuseté – R&O Mathieu Bélanger)

À sa 2e année, l’attaquante Maud Chapleau en est également à sa première sélection sur l’équipe d’étoiles. Elle vient au 5e échelon de la ligue québécoise pour le nombre de frappes marquantes par manche (2,70), ainsi qu’en 3e position au chapitre des ballons relevés en défensive (3,53/manche).

La recrue Émie Gaboury s’est taillé une place sur la seconde équipe d’étoiles.

(Photo gracieuseté – R&O Yan Doublet)

Enfin, la passeuse Émie Gaboury se retrouve sur la 2e équipe d’étoiles en vertu de ses 9,33 passes par manche. L’étudiante en biologie originaire d’Ottawa avait été nommée sur l’équipe d’étoiles des recrues de U SPORTS la saison dernière.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *