Sports
11:28 4 mars 2018 | mise à jour le: 4 mars 2018 à 11:28 temps de lecture: 4 minutes

Basketball RSEQ: Démosthène, Côté et Melançon récompensés

MÉRITE. Trois basketteurs du Rouge et Or ont été honoré au terme de la saison 2017-18 du Réseau des sports étudiants du Québec (RSEQ). D’abord, Frantson Démosthène a été nommé joueur défensif de l’année dans la ligue universitaire québécoise. De leur côté, Raphaëlle Côté et Koralie Melançon ont été récompensées pour leur travail en dehors du terrain.

Frantson Démosthène a été nommé meilleur joueur défensif en plus d’intégrer la première équipe d’étoiles du RSEQ.

(Photo gracieuseté – Mathieu Bélanger)

C’est la première fois que le prix de joueur défensif par excellence est décerné à un porte-couleurs du Rouge et Or. Les statistiques ne mentent pas dans le cas de l’ancien des Nomades de Montmorency. Démosthène vient au 1er rang provincial pour le nombre de rebonds par match (9,4). Il est également 1er pour les vols de balle, avec 2,4 par partie jouée. Enfin, il pointe au 7e rang pour le nombre de lancers bloqués.

Joueur complet, Démosthène arrive aussi au troisième échelon des marqueurs au Québec, grâce à une moyenne de 13,1 points/partie jouée. Il a notamment réussi 53,1% de ses tirs du plancher en 2017-18. 

«Au-delà des chiffres, Frantson a connu une saison exceptionnelle à tous les niveaux. On lui a donné beaucoup plus de responsabilités cette année et il a répondu avec une constance remarquable», a indiqué l’entraîneur-chef du Rouge et Or basketball, Jacques Paiement, au sujet de celui qui doit aussi couvrir le meilleur joueur adverse.

Ces performances ont également propulsé Démosthène au sein de la première équipe d’étoiles du RSEQ pour la deuxième année de suite. Ses coéquipiers Alexandre Leclerc et Joël Muamba ont pour leur part été élus sur la seconde formation étoilée.

Deux prix majeurs chez les filles

Raphaëlle Côté a vu son engagement social reconnu en plus d’être sélectionnée sur la première équipe d’étoiles du RSEQ.

(Photo gracieuseté – Mathieu Bélanger)

Parmi les meilleures marqueuses de la ligue à chacune de ses cinq saisons à Laval, Raphaëlle Côté, aussi sélectionnée sur la première équipe d’étoiles du circuit cette année, s’illustre également en-dehors du terrain. Ceci lui a valu le prix <@Ri>Leadership et engagement social<@$p> du RSEQ, la plaçant d’office en nomination au prix Sylvia Sweeney au niveau canadien.

En plus d’exceller dans son programme de doctorat en psychologie, Côté s’implique activement au sein du comité de l’Initiative en santé mentale pour les étudiants-athlètes (ISMÉA). Ce regroupement lancé cette année a comme objectif de sensibiliser les étudiants-athlètes à cette réalité, en plus de faciliter l’accès aux ressources mises à leur disposition.

Koralie Melançon récolte pour sa part le prix Détermination, persévérance et courage, et devient finaliste pour le prix Tracy MacLeod de U SPORTS. Melançon s’adaptait avec aisance au style universitaire, l’an passé. Elle obtenait de plus en plus de temps de jeu, au grand plaisir de son entraîneur Guillaume Giroux.

Puis, en janvier 2017, lors d’un entraînement, le ligament croisé antérieur de son genou cédait, mettant ainsi fin à sa saison. Opérée en mars 2017, l’étudiante en chimie a mis beaucoup de sérieux dans sa réadaptation, jusqu’à son retour au jeu neuf mois plus tard.

TC Media

Articles similaires

08:00 23 décembre 2018 | mise à jour le: 26 décembre 2018 à 09:59 temps de lecture: 1 minutes
Betts mène la charge

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *