Sports
10:40 19 août 2018 | mise à jour le: 19 août 2018 à 10:40 temps de lecture: 5 minutes

Tandem d’entraîneurs à la tête du Club de golf Rouge et Or

NOMINATION. Incapable de faire un choix, le Club de golf Rouge et Or de l’Université Laval a désigné Mathieu Paradis et Kevin Bergeron coentraîneurs en chef de la formation. Déjà en place depuis plusieurs années à titre d’adjoints, Paradis et Bergeron prennent les rênes de l’équipe qui était dirigée depuis cinq ans par Elie Anquetil.

Le Club de golf Rouge et Or a officialisé la nomination de ses co-entraîneurs chefs. Mathieu Paradis et Kevin Bergeron se retrouvent, bâton en main, respectivement 3e et 4e à partir de la droite. Ils sont accompagnés de Catherine Gariépy, Charles-David Trépanier, Loïck Laramée, Stéphane Lemieux, Louis Julien et Julie Dionne.

(Photo gracieuseté)

Mathieu Paradis fait partie de l’organisation depuis 16 ans. Les quatre premières en tant qu’étudiant-athlète, les douze autres comme adjoint aux entraîneurs-chefs précédents Frédéric Théberge et Anquetil. Il a donc été partie prenante de la dynastie actuelle depuis ses tout débuts, alors que l’équipe masculine du Rouge et Or a remporté les 16 derniers titres provinciaux du RSEQ. Pour sa part, Kevin Bergeron a agi comme adjoint à l’entraîneur-chef Elie Anquetil au cours des quatre dernières campagnes, ayant comme mandat principal de s’occuper de la formation féminine lavalloise. Il a lui aussi fait partie du Rouge et Or en tant qu’étudiant-athlète en 2012.

«Je suis très content! Il y a cinq ans, je n’étais pas prêt, mais maintenant, je sais que je suis apte à relever ce défi», affirme Mathieu Paradis, qui avoue avoir décliné l’offre de remplacer Frédéric Théberge en 2013. Il avait alors lui-même recommandé son ancien coéquipier Anquetil. «Ça fait longtemps que je suis ici. J’ai vu ce que Frédéric et Elie faisaient de bien et de moins bien et maintenant, d’avoir la chance d’implanter notre vision commune, à moi et Kevin, c’est excitant!»

Kevin Bergeron abonde dans le même sens. «Mathieu et moi avons la même vision et ce sera l’fun de bâtir de quoi ensemble à long terme. C’est une opportunité extraordinaire pour moi, surtout dans un programme d’excellence comme le Rouge et Or.» On ne change pas une recette gagnante: Paradis s’occupera de l’équipe masculine alors que Bergeron travaillera avec les golfeuses du Rouge et Or. En plus du coaching, les deux hommes se partageront les tâches administratives rattachées au poste d’entraîneur-chef.

Le président du conseil d’administration du Club de golf Rouge et Or, Stéphane Lemieux, n’est pas peu fier de ces ajouts à la formation. «Pour nous, c’est une suite logique. Mathieu et Kevin ont la même volonté de faire progresser le programme et ils ont les valeurs de l’Université Laval à cœur. Nos étudiants-athlètes sont chanceux d’avoir un personnel d’entraîneurs à la fois jeune, dynamique et expérimenté, avec des connaissances techniques à la fine pointe, pour se démarquer sur la scène provinciale et nationale.»

Le directeur adjoint du Service des activités sportives et responsable du programme Rouge et Or Jean-Noël Corriveau est tout aussi enthousiaste. «Mathieu et Kevin savent ce que ça prend pour obtenir du succès en tant qu’étudiant-athlète et entraîneur, ce qu’ils ont vécu tous les deux. Les résultats sont là pour le prouver, et ce depuis plusieurs années. Pas de doute, le Club de golf Rouge et Or est entre bonnes mains.»

Ça commence à la maison

Fait rarissime, la saison 2018-2019 de golf du RSEQ débute par un tournoi dans la région de Québec, précisément au Club de golf de Cap-Rouge les 30 et 31 août. 36 trous seront disputés la première journée, 18 lors de la seconde. Foi des co-entraîneurs, tant les hommes que les femmes ont ce qu’il faut pour défendre le titre acquis l’an dernier.

Le noyau formé par l’athlète par excellence au Québec en 2017 Baptiste Mory et les membres de la première équipe d’étoiles Arthur Heinkélé et Loick Laramée est de retour. Ils seront notamment appuyés par les vétérans Danek Hadley, Michaël Harvey et Émile Provost, en plus des recrues Brandon White, Antoine Roy et Étienne Lesieur.

Du côté des dames, le départ de la golfeuse par excellence du RSEQ au cours des deux dernières années, Elizabeth Asselin, se fera sentir, mais Kevin Bergeron est confiant de voir la recrue de Gatineau Florence Leduc faire rapidement sa place parmi les meilleures étudiantes-athlètes de l’équipe. Catherine Gariépy et Noémie Ouellette, toutes deux sur la première équipe d’étoiles provinciales en 2017, vont mener la charge, bien appuyées par les vétéranes Anaïs Galas, Charlie Bernier et Marie-Ève Duchesne.

(Source: Service des activités sportives – UL)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *