Sports
06:16 22 avril 2017 | mise à jour le: 22 avril 2017 à 06:16 temps de lecture: 5 minutes

Prix BLG des athlètes de l’année U SPORTS: Mathieu Betts et Arielle Roy-Petitclerc en nomination

MÉRITE. Élus la semaine dernière étudiants-athlètes masculin et féminin de l’année du Rouge et Or, Mathieu Betts et Arielle Roy-Petitclerc sont en lice pour un honneur encore plus grandiose. Le footballeur et la joueuse de soccer de l’Université Laval font partie des huit finalistes à l’obtention des 25es prix BLG, dévoilés aujourd’hui par U SPORTS et le cabinet d’avocats national Borden Ladner Gervais (BLG).

Mathieu Betts et Arielle Roy-Petitclerc

(Photo gracieuseté – Mathieu Belanger)

Depuis 1993, chacune des quatre conférences du réseau universitaire canadien propose un candidat féminin et masculin. Dans ce groupe de huit, un homme et une femme sont ensuite élus athlètes de l’année au pays, tous sports confondus. Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), qui choisit ainsi deux porte-couleurs du Rouge et Or pour la première fois en 25 ans, fait de Betts et Roy-Petitclerc les septième et huitième nommés de l’histoire du programme lavallois.

La volleyeuse Marylène Laplante est la seule représentante du Rouge et Or à avoir raflé l’honneur ultime d’athlète de l’année, en 2005-2006. C’est le lundi 1er mai prochain, lors d’une cérémonie à Calgary, en Alberta, que l’on saura si l’on ajoute un ou deux noms à cette liste.

Deux candidats au profil remarquable

« C’est un très grand honneur pour moi », indique Mathieu Betts, récipiendaire du trophée J.P. Metras remis au meilleur joueur de ligne au pays en 2016, après avoir notamment accumulé neuf sacs en huit parties de saison régulière, bon pour le premier échelon au Québec et le deuxième au Canada.

« Ça reflète bien tout le travail accompli dans la dernière année. Ça couronne une saison exceptionnelle et je suis fier de faire rayonner le programme et le club de football Rouge et Or », ajoute-t-il. Avant d’arborer le numéro 9 chez les Lavallois, Betts avait été courtisé par plusieurs universités américaines. Aujourd’hui, l’étudiant en enseignement de l’éducation physique et de la santé ne regrette aucunement sa décision de tourner le dos à la NCAA pour poursuivre sa carrière dans le circuit universitaire québécois. « Avec l’année que je viens de vivre, je ne changerais ça pour rien au monde. Ça dépasse les attentes que j’avais avant d’arriver ici. L’environnement de l’Université Laval y est pour beaucoup, que ce soit mes entraîneurs Glen Constantin sur la ligne défensive et le système du coordonnateur Marc Fortier qui me place dans de bonnes situations, les préparateurs physiques comme Raymond Veillette et Guillaume Rioux, tout est en place pour que l’on performe. »

Pierre angulaire de l’équipe féminine de soccer Rouge et Or, Arielle Roy-Petitclerc a quant à elle remporté cette année le prix commémoratif Chantal Navert, remis à la Joueuse par excellence de U SPORTS. La milieu de terrain a notamment terminé ex aequo au premier rang des pointeuses du RSEQ avec 18 points, en plus d’être nommée joueuse par excellence de la rencontre à sept occasions, incluant lors de la demi-finale et le finale provinciale.

« Je ne m’attendais pas à ça, c’est un honneur incroyable d’être reconnue à ce niveau », de dire Roy-Petitclerc. « En quatre ans, j’ai beaucoup maturé, en tant que joueuse, mais aussi en tant que personne. Il y a tout un monde entre la personne que j’étais au CÉGEP et celle que je suis aujourd’hui », ajoute-t-elle. « Le fait d’être capitaine m’a aidé à être une leader positive et à bien représenter le Rouge et Or, tant sur le terrain, pendant les entraînements et les matchs, qu’à l’extérieur lors d’événements de charité ou dans mes cours. Le soccer m’a amené à passer quatre années de plus sur les bancs d’école, ce qui me semblait inimaginable il y a cinq ans. J’ai maintenant un baccalauréat, j’en suis fière et je dois beaucoup au sport et à l’Université Laval. »

Mentionnons que les gagnants féminin et masculin du prix BLG recevront une bourse d’études de 10 000 $. Les huit finalistes repartiront de Calgary avec une bague commémorative en or de Jostens.

 

Finalistes féminines au prix BLG 2017 (Trophée Jim Thompson):

SUA: Sarah Bujold, hockey, StFX

RSEQ: Arielle Roy-Petitclerc, soccer, Laval

SUO: Claire Sumner, cross-country, Queen’s

Canada-Ouest: Danielle Brisebois, volleyball, UBC

 

Finalistes masculins au prix BLG 2017 (Trophée Doug Mitchell):

SUA: Philippe Maillet, hockey, UNB

RSEQ: Mathieu Betts, football, Laval

SUO: Jonathan Lao, soccer, York

Canada-Ouest: Ryan Sclater, volleyball, Trinity Western

 

Finalistes au prix BLG de l’histoire Rouge et Or

 

2016-2017

Mathieu Betts (football)

Arielle Roy-Petitclerc (soccer)

2008-2009

Étienne Légaré (football)

2005-2006

Marylène Laplante (volleyball) *

2001-2002

Sophie Simard (natation)

2000-2001

Sophie Simard (natation)

1993-1994

Michel Cazes (volleyball)

1992-1993

François Gravel (natation)

* Récipiendaire du prix BLG de l’athlète féminine de l’année

SOURCE: Rouge et Or

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *