Sports
20:13 22 octobre 2017 | mise à jour le: 22 octobre 2017 à 20:13 temps de lecture: 4 minutes

Laval vainc ses démons et confirme sa place au championnat canadien

RUGBY FÉMININ. Évincée des éliminatoires par les Stingers lors des cinq dernières saisons, l’équipe féminine de rugby du Rouge et Or a vaincu ses démons dimanche, l’emportant 32-26 sur les Stingers en demi-finale du RSEQ au Stade TELUS-Université Laval.

Laurie Houle (#37) a concrétisé deux essais pour le Rouge et Or.

(Photo gracieuseté – R&O Mathieu Belanger)

Comme deux places sont offertes aux représentantes du RSEQ en vue du championnat national, le Rouge et Or s’est du même coup assuré un billet pour Lethbridge, où se tiendra le tournoi de U SPORTS au début novembre. Mais avant cela, les Lavalloises auront l’occasion de remporter une première bannière provinciale depuis 2011 vendredi lorsqu’elles croiseront le fer avec les Gee-Gees d’Ottawa.

Dominant en première demie, le R et O a eu chaud en fin de rencontre alors que les Abeilles revenaient tranquillement dans la rencontre, allant même jusqu’à prendre les devants avec 10 minutes à jouer. Loin de paniquer, les Lavalloises ont plutôt fini en force pour s’assurer de la victoire.

«Ça a été très dur pendant les 10 premières minutes, mais on a dominé le reste de la première mi-temps. On avait prévenu les filles que ce n’était pas terminé et on a fait des petites erreurs, chaque fois des détails. Elles n’ont pas stressé, comme d’habitude. Les filles n’ont pas pensé aux années précédentes, elles sont demeurées concentrées et ont bien fini le match», a résumé l’entraîneur-chef Kevin Rouet.

Bien que quelques joueuses aient été amochées physiquement lors de cette dure bataille, Rouet affirme que ses ouailles voudront aborder le championnat national par la grande porte, c’est-à-dire en tant que championnes de la conférence.

«On a un bon groupe, avec beaucoup de profondeur. On a fait beaucoup de rotations dans l’effectif tout au long de la saison, et ça a bien été. On a peu de temps pour se préparer et récupérer, mais on veut aller chercher la bannière.»

Les visiteuses dominaient la possession en début de match, et ce sont elles qui inscrivaient les premiers points grâce à un essai d’Alexandra Tessier, que la joueuse de centre convertissait elle-même. Après 11 minutes, Concordia menait 7-0.

Le Rouge et Or répliquait avec force. Fabiola Forteza y allait d’un deuxième effort pour marquer l’essai au milieu de l’engagement, tandis que Maude Laliberté profitait d’une belle poussée des Rouges pour elle aussi aplatir le ballon dans la zone d’en-but. C’était alors 12-7 pour l’équipe locale.

Momentum et relâchement

Les Lavalloises profitaient du momentum pour ajouter deux autres essais avant la fin de la demie, chaque fois l’œuvre de Laurie Houle. L’un des deux était converti par Anne-Charlotte Beaulieu, et à la pause, le R et O était devant 24 à 7.

Mais les Stingers inscrivaient trois essais coup sur coup pour prendre les devants 26-24 avec une douzaine de minutes à faire au match. Une pénalité réussie par Beaulieu, puis un essai de Forteza alors que les dernières secondes s’écoulaient allaient cependant assurer la victoire aux Lavalloises.

Le Rouge et Or disputera la finale du RSEQ pour la première fois depuis la saison 2012 le weekend prochain face aux Gee-Gees d’Ottawa, dans la capitale nationale. Le championnat U SPORTS se tiendra pour sa part une semaine plus tard à Lethbridge, en Alberta.

(Source: Service des activités sportives (SAS) de l’Université Laval)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *