Sports
14:52 19 novembre 2017 | mise à jour le: 19 novembre 2017 à 14:52 temps de lecture: 4 minutes

L’athlétisme québécois honore ses lauréats 2017

MÉRITE. Les coureurs de demi-fond Annie Leblanc, de Repentigny, et Charles Philibert-Thiboutot, de Québec ont été nommés athlètes séniors par excellence de l’année 2017 lors du 25e Gala Athlètas de la Fédération québécoise d’athlétisme (FQA) qui avait lieu samedi à l’hôtel Sandman de Longueuil.

Annie Leblanc, de Repentigny, et Charles Philibert-Thiboutot, de Québec, ont été nommés athlètes séniors par excellence de l’année 2017 de la FQA.

(Photo gracieuseté – FQA Yves Longpré)

Annie Leblanc, membre de l’équipe canadienne aux championnats du monde d’athlétisme IAAF à Londres, a été préférée à Pascale Dumont, de Rivière-Bleue. Dumont, médaillée d’or au lancer du javelot aux Jeux de la Francophonie à Abidjan, et Laurence Côté, de Baie-Comeau, étaient les deux autres finalistes de la catégorie avec Annie Leblanc. Leblanc s’est distinguée au cours de la saison 2017 en réalisant la 4e et 3e performance québécoise de tous les temps aux 800 et 1500 mètres.

Le spécialiste du 1500 mètres Charles Philibert-Thiboutot mérite l’Athlètas pour une quatrième année consécutive. Retardé dans sa préparation par une blessure en début de saison, Philibert-Thiboutot a quand même remporté un deuxième titre de champion canadien et conservait également le premier rang au classement canadien de la saison.  En compagnie de l’athlète de Québec, les deux autres finalistes étaient Francis Molango, de Roxboro, médaillé d’argent du relais 4 x 100 mètres des Jeux de la Francophonie, et Frédéric Pouzy, de Pointe-Claire, 2e du lancer du marteau aux championnats canadiens.

Félix-Antoine Lapointe, du club d’athlétisme de l’Université Laval, entraîneur personnel de Charles Philibert-Thiboutot, Guillaume Ouellet et plusieurs autres athlètes de niveau national, a été nommé entraîneur de niveau national de l’année. Plus de 220 convives ont assisté à ce 25e Gala où la FQA dévoilait les noms des 29 récipiendaires.

Brent Lakatos, un phénomène

Comment passer sous silence les exploits de Brent Lakatos, nommé athlète masculin par excellence en para-athlétisme? Le palmarès de l’athlète de Dorval, qui s’entraîne en Angleterre, est éloquent. Médaillé d’or des épreuves de 100, 200, 400 et 800 mètres de la catégorie T53 en fauteuil aux championnats du monde IPC à Londres, le Québécois de 37 ans fait figure de phénomène dans le monde du para-athlétisme. En 2017, il a également amélioré trois records du monde et quatre records canadiens de sa catégorie.

Dans la catégorie para-athlétisme féminin, c’est la Sherbrookoise Diane Roy qui a été nommée Athlètas de l’année. Roy terminait au 7e rang du 5000 mètres et au 8e rang du 800 mètres T54 aux championnats du monde IPC à Londres.

Le Montréalais Stevens Dorcelus, médaillé d’or des Jeux du Canada au saut en longueur, a été nommé Athlète Espoir (U23) de l’année, alors que Aiyanna-Brigitte Stiverne, une Québécoise qui demeure à Miami, était sélectionnée Espoir féminin de l’année. Stiverne a participé au 400 mètres et au relais 4 x 400 mètres des championnats du monde IAAF à Londres en plus de terminer 4e au 400 mètres des Jeux mondiaux universitaires à Taipei.

Hommage à Luigi Giordano

La FQA a également profité de cette soirée pour remettre le trophée Athlètas Hommage à M. Luigi Giordano, de Laval. Après son arrivée au Canada, M. Giordano devient officiel en athlétisme et sera parmi les officiels québécois aux Jeux olympiques de Montréal en 1976.

Depuis 1972, il a œuvré à titre de représentant du Canada au rôle de juge en chef de marche et commissaire de piste dans tellement d’événements qu’on arriverait difficilement à les énumérer. On pense, entre autres, au match Canada-URSS en 1973, de nombreux matchs internationaux du Canada, les Jeux d’été du Canada, la Coupe des Amériques d’athlétisme, la Coupe panaméricaine marche dont il est l’un des cofondateurs, d’innombrables championnats canadiens juniors et séniors.

De 1986 à 2006, il a été officiel dans plusieurs compétitions internationales. Reconnu comme officiel de Niveau 5 par la Fédération internationale d’athlétisme, il a été officiel aux Jeux de l’Amérique Centrale, Jeux panaméricains, Jeux des Caraïbes, championnats NACAC, Jeux de la Francophonie, championnats du monde Jeunesse à Sherbrooke et championnats du monde à Paris en 2003, pour ne nommer qu’une fraction des événements auxquels il a participé.

(Source: FQA)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *