Sports
19:42 10 novembre 2015 | mise à jour le: 10 novembre 2015 à 19:42 temps de lecture: 3 minutes

Cross-country: Objectif en or pour les Lavallois

COURSE. C’est ce weekend qu’aura lieu le Championnat canadien universitaire de cross-country à Guelph, en Ontario, et les deux équipes Rouge et Or seront de la partie avec des alignements complets de sept coureurs et coureuses. D’ailleurs, les hommes ne visent rien de moins que l’or dans le cadre de cet ultime affrontement organisé par Sport interuniversitaire canadien (SIC).

La compétition pourrait donc permettre à l’Université Laval de finalement remporter la médaille d’or qui lui a échappé depuis trois ans. «Nous avons gagné l’argent en 2012 et le bronze depuis deux ans», explique l’entraîneur de l’équipe Félix-Antoine Lapointe. «En 2015, l’objectif de base est un podium, mais nous visons définitivement l’or. Nous avons un groupe homogène et une excellente profondeur», a-t-il poursuivi.

Championne provinciale cette saison, l’équipe masculine de cross-country de l’Université Laval compte ainsi déloger les Gryphons de l’Université de Guelph, champions nationaux depuis neuf ans déjà. «Ils sont les favoris, mais on rivalise énormément», affirme celui dont les protégés ont aussi participé à la compétition de Guelph en septembre dernier. Le Rouge et Or avait alors terminé deuxième, en moyenne à neuf secondes des Gryphons, et 16 points derrière au classement.

Outre Laval (classée troisième au pays), les universités de Windsor (deuxième) et McMaster (quatrième) sont aussi dans la course selon le pilote lavallois.

Des objectifs individuels aussi

Si le classement par équipe fait foi de tout en cross-country, quelques athlètes du Rouge et Or visent aussi une place sur l’équipe d’étoiles canadienne. Outre Alex Ricard, qui s’était faufilé au sein de cette sélection l’an dernier, Nicolas Morin et Dany Racine espèrent terminer parmi les 14 meilleurs coureurs au pays.

Constante progression chez les femmes

Les objectifs sont quelque peu différents pour l’équipe féminine. Aussi championne québécoise en 2015, la formation de Félix-Antoine Lapointe espère revenir à Québec en ayant poursuivi la progression amorcée l’an dernier, alors qu’elle avait terminé au septième rang du championnat canadien. «Le podium n’est pas vraiment réaliste, mais nous voulons continuer ce que nous avons commencé», a analysé celui dont la formation est la seule du Québec classée à l’échelle nationale (7e).

En septembre, les coureuses du Rouge et Or avaient décroché une troisième place lors de la compétition présentée par l’Université de Guelph.

Au plan individuel, Jeanne Mercier peut aspirer faire partie de la sélection canadienne. Elle doit terminer parmi les 14 meilleures coureuses de la compétition du weekend.

À l’instar des hommes, les Gryphons sont aussi les favorites chez les dames, elles qui ont remporté la compétition au cours des dix dernières années.

Les équipes de l’Université Laval quitteront pour Guelph mercredi le 11 novembre pour ensuite s’entraîner jeudi et vendredi, avant de prendre part à la course finale samedi midi. Quelque 29 universités seront représentées pendant ce championnat.

*Source: Rouge et Or

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *