Sports
18:56 6 janvier 2016 | mise à jour le: 6 janvier 2016 à 18:56 temps de lecture: 3 minutes

Une deuxième saison sans vélo sur neige à Ski de fond Charlesbourg

HIVER. Une autre bordée de neige de 20 cm, et Ski de fond Charlesbourg devrait rouler à plein régime après un début de saison qui progresse au rythme des timides accumulations. Si les amateurs de marche, de raquette et de ski de fond auront l’occasion de s’en donner à cœur joie, le centre maintient toutefois l’interdiction de la pratique du vélo sur neige (fatbike) dans ses pistes… pour cette année encore, du moins.

«Malgré les bonnes pratiques dont les associations régionales de vélo de montagne et de fatbike de Québec font la promotion, sur le terrain, nos usagers constatent parfois des comportements irrespectueux et imprudents de la part des adeptes qui s’aventurent dans nos sentiers sans autorisation. Cette situation entraîne des dommages à nos pistes et de nombreuses plaintes», fait valoir Ski de fond Charlesbourg par voie de communiqué.

À l’autre bout du fil, son directeur, Michel Baillargeon, précise que le réseau de sentiers sillonne en partie des lots privés, sur lesquels le passage est possible grâce à une entente tacite avec les propriétaires. Cette entente autorise la pratique de la marche, de la raquette et du ski de fond, mais pas celle du vélo d’hiver.

Esprit d’ouverture

La popularité grandissante du sport, néanmoins, ne saurait couler cette interdiction pour toujours dans le béton. Si elle demeure en vigueur pour une deuxième année cette saison, elle fait partie des réflexions à mener pour l’avenir. «Nous avons une rencontre prévue en janvier avec l’Association régionale de vélo de montagne Québec-Chaudière-Appalaches pour en discuter», mentionne à ce titre M. Baillargeon. Différentes options pourraient être envisagées, qu’il s’agisse de réserver une piste ou une plage horaire pour le fatbike, ou d’organiser des activités spéciales.

Avant une telle éventualité, par contre, «plusieurs questions méritent encore d’être approfondies, notamment en ce qui concerne la sécurité, la cohabitation des usagers, les infrastructures, les équipements, l’entretien du réseau, les assurances, la rentabilité, etc.», conclut le communiqué.

État des pistes

Pour l’heure, du reste, Michel Baillargeon a suffisamment de quoi s’occuper avec le lancement de la présente saison. Quelque 80% du réseau de sentiers de marche et de raquette est d’ores et déjà accessible, alors que 25% des pistes de ski de fond – les plus faciles – sont opérationnelles. Une autre tempête permettra à Ski de fond Charlesbourg de tourner la page sur ce début de saison qui tarde à prendre pleinement son envol.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *