Sports
18:07 30 mai 2018 | mise à jour le: 30 mai 2018 à 18:07 Temps de lecture: 3 minutes

Courir dans la fraternité avec le Club 3C

Il existe à Charlesbourg un club de course à pied fondé il y a huit ans, basé sur la coopération et l’entraide entre les membres, créant ainsi une atmosphère très sympathique. 

Le Club court au Parc de la Montagne-des-Roches durant la période estivale

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Le Club de course de Charlesbourg (Club 3C), regroupe des passionnés de ce sport issus de tous les milieux et unis par la même passion. Les membres, débutants ou experts, se donnent rendez-vous, sans se connaître au départ, donnant ainsi lieu à la création de liens d’amitié.   

«Nous avons des membres qui travaillent en informatique, dans le domaine de la santé, du voyage, dans l’armée, etc. Souvent, on ne sait pas ce que l’autre fait dans la vie. Notre point en commun c’est la course, même dans les conversations», précise Isabelle Rhéaume, responsable des finances du Club.

L’entraînement des coureurs se fait deux fois par semaine par des professionnelles de la mise en forme. «Nous faisons appel à une kinésiologue et une spécialiste en musculation. La fin de semaine, on fait des longues distances. Donc en trois jours, nous réussissons à avoir une formation complète», explique Richard Paré, responsable du parcours du samedi.

Cette journée est consacrée au sport qui est pratiqué au parc de la Montagne-des-Roches. «On invite un peu tout le monde pour faire découvrir la course à pied, pas seulement les membres. S’il y a des nouveaux, on les accompagne pour s’assurer de leur intégration, pour ne pas les laisser seuls à l’arrière du peloton par exemple», souligne Évans Bernier, responsable des communications.

L’intégration de tous fait partie de la philosophie de l’organisation.  «Moi, quand je suis arrivé dans le club, j’étais moins expérimentée dans la course à pied, alors je me tenais plus à l’arrière du groupe. Donc, les plus avancés sont venus me rejoindre pour être certains de m’intégrer au groupe», relate Isabelle. 

Selon Richard Paré, le Club n’a pas le mérite d’en être un d’élite, mais il se prend au sérieux. «Quand une personne vient avec nous, elle s’assure d’avoir toutes les bases pour devenir un bon coureur. Tout ça, en créant des rencontres très ‘’friendly’‘. Pour plus de détails sur le Club, visitez la page Facebook.com/clubcourse. 

Richard Paré, Isabelle Rhéaume et Évans Bernier qui cumulent 15 d’années de course à pied

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *