Charlesbourg Express
13:01 7 novembre 2017

Une entrée fracassante pour Vincent Thibault

Un vieil adage veut que nous n’ayons qu’une seule chance de faire bonne impression. Vincent Thibault l’a bien compris en décrochant sa première victoire professionnelle dans un combat spectaculaire. 

Vincent Thibault explose de joie après sa victoire.

Photo gracieuseté – Vincent Éthier, Eye Of The Tiger Management

Le boxeur de Charlesbourg (1-0, 1 K.-O.) croisait le fer avec Cesar Ugarte (4-3, 2 K.-O.). Les premiers instants du combat ont appartenu au Mexicain, qui a envoyé Thibault au tapis à deux reprises.

«La première fois, j’étais mélangé, mais j’ai comme eu un flash et je me suis relevé tout de suite. La deuxième fois, il m’a touché quand j’étais en déséquilibre, ça ne m’a rien fait du tout.»

Après cela, le pugiliste savait que son seul moyen de l’emporter était de lui passer le K.-O. Il a enfin mis son plan de match à exécution en se transformant en chien enragé dans le ring.

«Il n’était pas question qu’il vienne m’enlever ce que j’attends depuis longtemps, pas après tous les efforts que j’ai mis. Je préférais mourir que de perdre», a admis le boxeur qui n’a pas la langue dans sa poche.

Une victoire aussi spectaculaire a rapidement augmenté sa côte de popularité auprès des amateurs du noble art. Dans les heures qui ont suivi sa performance, il a préféré rester loin des réseaux sociaux. De toute façon, ses comptes étaient en train d’exploser de messages de félicitations.

«Plusieurs de mes chums de Québec sont venus me voir. Je les entendais crier. Je sens que les gens se sont ralliés à moi, c’était fou, man

Vincent Thibault (à droite) a donné une solide droite à son rival mexicain

Photo gracieuseté – Vincent Éthier, Eye Of The Tiger Management

Les yeux sur le 16 décembre

Vincent Thibault était prêt à reprendre l’entraînement trois jours après le gala, mais ses entraîneurs lui ont conseillé de prendre une semaine de repos, question de recharger ses batteries.

«Par contre, il ne faut pas faire le fou», dit-il avec prudence en faisant allusion aux nombreux boxeurs qui abusent des bonnes choses après des mois d’entraînement. Il se déliera les jambes pour garder la forme avant le retour en gymnase.

Son promoteur, Eye Of The Tiger Management, organise un gala le 16 décembre prochain mettant en vedette le boxeur québécois David Lemieux. Et Vincent Thibault a déjà eu la confirmation qu’il sera de la sous-carte. 

Le boxeur vise un retour dans le ring le 16 décembre

Photo gracieuseté – Vincent Éthier, Eye Of The Tiger Management

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *