Sports
14:11 20 avril 2015 | mise à jour le: 20 avril 2015 à 14:11 temps de lecture: 3 minutes

Emmanuel Mercier sur une pente montante

BIATHLON. Emmanuel Mercier en était à sa première participation aux Championnats canadiens en biathlon cette saison. Avec trois tops 6 dans la poche au sprint, en poursuite et en individuel, l’athlète de 15 ans est en bonne position pour espérer monter sur le podium à sa prochaine présence en 2016.

«Je ne savais pas à quoi m’attendre mais, avec les résultats que j’ai eus, je me suis rendu compte que je pouvais livrer la marchandise», confie Emmanuel Mercier en revenant sur sa 5e place (sprint) et ses deux 6es places (poursuite et individuel) aux Championnats canadiens en Alberta.

Pour le biathlonien de Charlesbourg, la saison se termine ainsi mieux qu’elle n’avait commencé. Ce départ un peu lent, il l’attribuera à une froide météo mais, surtout, à une période d’adaptation alors que, désormais dans la catégorie des 15-16 ans, il est passé du tir au plomb au tir de calibre 22 avec, comme changement, la position et la distance de tir.

Aussi Emmanuel Mercier est-il plus que satisfait de ses résultats en tir aux Championnats canadiens – touchant la cible 8 fois sur 10 au sprint, 15 sur 20 en poursuite et 17 sur 20 en individuel. Tout au plus admettra-t-il qu’il doit tout particulièrement travailler sa constance pour la suite des choses.

En constante progression

Il reste que, en quatre ans de carrière, Emmanuel Mercier a connu une belle progression à ce jour. Surtout pour quelqu’un qui non seulement a commencé le biathlon «quand même un peu vieux», à 11 ans, mais qui ne pratiquait pas même le ski de fond à l’époque. «Je faisais de la natation de compétition, de la course à pied, du vélo de montagne… Quand j’ai essayé le ski de fond, j’ai aimé ça, j’ai pogné la touche tout de suite», se souvient-il.

S’il juge son évolution constante, l’élève du Mont Saint-Sacrement a néanmoins remarqué l’an dernier une «grosse amélioration» en ski de fond. Des chronomètres plus rapides ont ainsi contribué à sa deuxième place au cumulatif de la saison 2014. Cette année, il a descendu d’une marche sur le podium, mais il a maintenu le rythme tout en misant sur une bonne endurance – sa plus grande force, selon lui.

Étape par étape

Dans quelques semaines, Emmanuel Mercier en sera à son premier entraînement estival avec l’équipe du Québec, qu’il a rejointe cette saison comme espoir. Il s’attend à redoubler d’effort pour arriver fin prêt pour sa deuxième année de compétition dans la catégorie des 15-16 ans.

Pour l’heure, l’adolescent ne regarde pas beaucoup plus loin. Peut-être une participation à la Coupe du monde junior dans quelques années, et à une course internationale «éventuellement». «Je suis ambitieux, mais réaliste. J’y vais étape par étape. Je laisse le temps aller», conclut-il en profitant pour l’instant d’un repos bien mérité.

Bio éclair

– Membre du club de biathlon Courcelette depuis quatre ans

– Évolue dans la catégorie des 15-16 ans

– Membre de l’équipe du Québec comme espoir

– Trois tops 6 à sa première participation aux Championnats canadiens cette saison

– 3e au cumulatif cette saison

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *