Sports
18:49 8 avril 2015 | mise à jour le: 8 avril 2015 à 18:49 Temps de lecture: 3 minutes

Ski de fond Charlesbourg met un point final à l’hiver 2015

PLEIN AIR. Le temps frisquet des premiers jours de printemps aura permis à Ski de fond Charlesbourg d’étirer exceptionnellement sa saison jusqu’au 7 avril. Le centre sportif n’en est pas à une exception près au terme d’un hiver qui n’a laissé personne indifférent.

Les hivers se suivent et ne se ressemblent pas, confirme le directeur, Michel Baillargeon. En novembre dernier, on aurait pu s’attendre à un hiver hâtif avec une première accumulation de neige. C’était sans compter la pluie qui allait s’abattre pendant le temps des Fêtes, forçant la fermeture de pistes ouvertes quelques jours plus tôt. «On l’a vécu difficilement», avoue M. Baillargeon alors que l’équipe se présentait tous les matins dans l’espoir de jours meilleurs.

Ouvertes le 15 décembre la saison précédente, les pistes n’ont finalement été prêtes que le 3 janvier cette année. Qu’à cela ne tienne, les semaines suivantes ont été exceptionnelles: une seule journée de fermeture en raison de la pluie, comparativement à six l’année précédente. Tant pis si, en contrepartie, on a été privé de grosses bordées de neige.

Le froid intense et tenace n’a-t-il pas refroidi les ardeurs? Pas nécessairement, de répondre le directeur: «Les clients habitués étaient toujours au rendez-vous, même à -25 degrés Celsisus.» À l’inverse, les sportifs occasionnels ont fait leur apparition avec les premiers rayons printaniers.

De sorte que, au final, Ski de fond Charlesbourg a réussi à attirer quelque 15 500 visiteurs cette saison, à peine 500 de moins que l’an dernier. Michel Baillargeon s’en réjouit, même s’il n’est pas fâché de suspendre les activités jusqu’à l’hiver prochain. Le printemps capricieux a donné du fil à retordre à l’équipe d’entretien, qui a dû composer avec d’importants écarts de température entre le jour et la nuit. «Ce n’était pas facile de faire les tracés dans ces conditions», avoue-t-il.

Une deuxième édition du Défi des Trois Sommets?

Au passage, Michel Baillargeon parlera du «gros impact» qu’a eu la première édition du Défi des Trois Sommets. Au-delà de la quarantaine de participants – un nombre qu’il juge plus que satisfaisant pour une première expérience –, il estime que Ski de fond Charlesbourg a gagné en visibilité. «C’est une journée dont je vais me souvenir toute ma vie», confie-t-il en rappelant la bonne ambiance et l’esprit de camaraderie qui ont marqué l’événement. Aussi laissera-t-il entendre qu’«il y a de bonnes chances pour que ça revienne».

Saison 2015 en bref

– 3 janvier au 7 avril (raquette et ski)

– 15 500 visiteurs

– 1 journée de fermeture en raison de la pluie

Saison 2014 en bref

– 15 décembre au 31 mars (ski)

– 15 décembre au 6 avril (raquette)

– 16 000 visiteurs (affluence record)

– 6 journées de fermeture en raison de la pluie

À lire aussi: Première édition du Défi des Trois Sommets réussie

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *