Sports
20:25 4 juin 2015 | mise à jour le: 4 juin 2015 à 20:25 Temps de lecture: 2 minutes

Appel d’offres lancé pour la palestre de gymnastique à l’Arpidrome

GYMNASTIQUE. La publication de l’appel d’offres pour la construction de la palestre de gymnastique à l’Arpidrome vient mettre un terme à plus de deux ans d’annonces, de pourparlers et de reports.

La Ville de Québec a en effet enclenché dernièrement le processus de soumissions visant non seulement l’infrastructure en question, mais également le réaménagement intérieur et la réfection de la piscine – des travaux qui, eux aussi, accusent un retard par rapport aux prévisions.

Après les premiers contrats octroyés en avril 2013 pour des services d’architecture, de génie civil et de génie mécanique, le dossier de la palestre était tombé au point mort – ou, plutôt, se jouait en coulisses, entre la Ville de Québec et la Commission scolaire des Premières-Seigneuries. Au cœur des négociations: le terrain devant accueillir le nouvel espace sportif de 2000 mètres carrés.

«C’est réglé», disait l’ancien responsable des sports au sein du comité exécutif, Sylvain Légaré, il y a un an, mais la finalisation de l’entente, qui devait notamment obtenir l’autorisation du ministère de l’Éducation, se sera poursuivie sur plusieurs mois encore.

De quoi mettre la patience des gymnastes à rude épreuve alors que la construction des palestres à Charlesbourg et Sainte-Foy avait été l’élément déclencheur pour la fusion des six clubs de gymnastique de la région, confiait en février dernier le président du nouveau regroupement Québec performance, Jacques Cloutier.

Les nouvelles installations accommoderont non seulement les quelque 3000 gymnastes de la région, mais elles permettront également d’accueillir les adeptes de sports connexes à la gymnastique: trampoline, tumbling, cheerleading… À ce titre, Jacques Cloutier n’excluait pas, au cours de la même entrevue, que le bassin d’athlètes dans ces disciplines puisse mener à la mise sur pied de concentrations sportives dans les commissions scolaires.

Sommes prévues dans le Programme triennal d’immobilisations

2015

2,5M$

2016

6M$

2017

1,25M$

Pour revenir sur le dossier de la palestre:

Construction d’une nouvelle palestre de gymastique à Charlesbourg (novembre 2012)

«La meilleure palestre possible» pour les gymnastes de l’Arpidrome (avril 2013)

Fusion des six clubs de gymnastique à Québec (février 2014)

Les gymnastes de Charlesbourg en mode attente (avril 2014)

Retour du feu vert pour la palestre de gymnastique de l’Arpidrome (juin 2014)

La construction de la palestre à l’Arpidrome crée de l’impatience (février 2015)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *