Sports
18:27 24 octobre 2013 | mise à jour le: 24 octobre 2013 à 18:27 temps de lecture: 3 minutes

Une avalanche de nouveautés à Ski de fond Charlesbourg

Du côté de Ski de fond Charlesbourg, on a déjà hâte que l’hiver s’amène avec ses bordées de neige. La preuve: on parle déjà des nouveautés qui attendront les visiteurs cette saison alors même que les feuilles s’accrochent encore aux arbres. C’est dire l’enthousiasme des administrateurs de cet organisme à but non lucratif qui offre 30 km de pistes de ski de fond, 15 km pour la raquette et 18 km pour la randonnée pédestre.

Parmi ces nouveautés, notons l’élargissement des pistes de ski de fond pour y pratiquer le chasse-neige. «Le but, c’est de rendre les pistes plus accessibles, plus sécuritaires», résume le président, Jean Bédard, qui craint que des fondeurs amateurs aient pu, par le passé, se décourager par la difficulté de certaines pistes. Le réaménagement de quelques-unes d’entre elles profitera ainsi aux sportifs moins expérimentés qui pourront plus facilement contrôler leur vitesse.

S’il est plus difficile de contrôler la météo, les administrateurs ne s’avouent pas vaincus en dépit de saisons écourtées par la pluie ou le dégel ces dernières années. De nouvelles méthodes de travail devraient permettre de récupérer des journées de ski, voire d’inaugurer les pistes plus tôt qu’à l’accoutumée. «Idéalement, on veut être prêts pour les Fêtes… mais tant mieux si on peut ouvrir le 15 décembre!», lance le président.

L’intimité des grands espaces

Par ces mesures, Ski de fond Charlesbourg espère convaincre la population de se (re)mettre au ski de fond, étroitement associé à un retour à la nature que plusieurs appellent de leurs vœux. D’ailleurs, cette mise en valeur d’un sport où muscles et système cardio-vasculaire sont sollicités se reflète jusque dans le nouveau logo de l’organisme, qui met la silhouette du fondeur à l’avant-plan.

Il faut dire que le centre d’activités hivernales a l’avantage de la proximité, situé à 15 minutes du centre-ville de Québec, au nord de Charlesbourg. On ne se retrouve pas moins en pleine forêt, loin de la civilisation, dans des sentiers étroits qui favorisent le sentiment d’intimité. «On peut même croiser des cerfs de Virginie et des orignaux», confie Michel Crête, vice-président.

De nouvelles recrues

Ce cachet propre aux sentiers de Charlesbourg, Jean-François Verret le cite parmi les raisons qui l’ont poussé à postuler pour remplacer Réjean Robitaille qui, depuis huit ans, occupait le siège de directeur général de Ski de fond Charlesbourg. Car l’équipe, elle aussi, se renouvelle en partie, accueillant dans la foulée Bruno Ménard, qui prend la relève de Sylvain Watts comme traceur de pistes. Grâce à l’initiative d’Éric Girard, patrouilleur-chef, tout le personnel pourra en outre revêtir cet hiver de nouveaux survêtements à l’effigie du centre.

Réjean Robitaille rappelle que la plupart d’entre eux agissent à titre bénévole. Parce qu’il n’y en a jamais assez, il invite la population à s’impliquer auprès de l’organisme partenaire de l’Arrondissement, que ce soit sur le conseil d’administration ou dans l’une ou l’autre des tâches qui permettent de faire fonctionner le centre. En retour, les bénévoles reçoivent un crédit sur les services offerts.

À noter, enfin, que l’assemblée générale annuelle a lieu ce samedi, à 10 h, au chalet de ski (375, rue de l’Aventure).

Pour plus d’information ou pour se porter volontaire: 418 849-9054 ou www.skidefondcharlesbourg.com.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *