Sports
22:02 11 septembre 2013 | mise à jour le: 11 septembre 2013 à 22:02 Temps de lecture: 3 minutes

Deux en deux pour les Titans du Cégep Limoilou

Les équipes de football et de hockey féminin des Titans du Cégep Limoilou ont chacune remporté leur premier match à domicile le 7 septembre dernier.

Du côté des hommes de Dave Parent, la victoire de 42 à 7 contre les Volontaires de Sherbrooke est écrasante mais trompeuse, tient à rappeler l’entraîneur-chef: «C’est un bien meilleur club que ce que montre le pointage. Il va faire partie du carré d’as», a-t-il prédit.

Cette victoire, la formation la doit en partie au quart-arrière, Mathieu Demers, qui a réussi à compléter 15 passes sur 22 pour 287 verges. Celui qui doit chausser les grandes espadrilles de l’ancien porteur de ballon Pierre-Luc Dussault a permis à la ligne offensive de prendre d’emblée le contrôle du rythme de la partie. Avec la défense qui n’a rien accordé en première demie, les joueurs hôtes menaient par 31 points.

Si l’adversaire a repris par la suite du lustre, Limoilou n’a pas baissé la garde, en dépit d’erreurs d’assignation de la part de certains joueurs. Dave Parent admet que ce sera là des points à travailler pour les futures rencontres, de façon à ce que l’équipe continue de progresser jusqu’aux séries. Il se dit néanmoins satisfait de ce début de saison qui s’annonçait ardu avec, au programme, des matchs contre Saint-Jean-sur-Richelieu et Sherbrooke. Ces deux premiers gains sont de bon augure pour le prochain affrontement contre le Cégep de Beauce-Appalaches, qui visitera le Patro de Charlesbourg ce samedi.

Une issue serrée sur la patinoire

Sur la glace de l’Arpidrome, les joueuses de Pascal Dufresne auront eu à en découdre autant avec les Lynx du Cégep Édouard-Montpetit qu’avec leur propre manque de cohésion. Avec une victoire de 4 à 3, la joute fut extrêmement serrée, admet l’entraîneur-chef. Pourtant, les Titans ont enregistré 50 lancers au but contre 25 pour l’adversaire, mais la gardienne de but de l’autre équipe «était vraiment dans la zone», a-t-il volontiers reconnu.

Il s’est néanmoins dit agréablement surpris de la performance de ses 11 hockeyeuses de première année, qui se sont distinguées à l’attaque. Pour le reste, il considère que la formation de Limoilou «est bien meilleure que ce qu’elle a montré au premier match», et qu’elle devra en faire la preuve contre le Cégep Saint-Laurent le 20 septembre prochain, puisqu’il s’agit là d’une des équipes qu’il redoute le plus.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *