Sports
19:54 1 décembre 2016 | mise à jour le: 1 décembre 2016 à 19:54 temps de lecture: 3 minutes

Des attentes élevées pour le Rouge et Or en ski alpin

SKI ALPIN. La première tempête de neige a coïncidé avec le lancement de la saison de ski alpin du Rouge et Or de l’Université Laval. L’entraîneur-chef Sven Pouliot a des objectifs élevés quant aux résultats de ses 23 protégés.

À son deuxième hiver à la barre du programme, il a conservé la même recette quant à la préparation physique et mentale des étudiants-athlètes. C’est notamment ce qui a permis à sa délégation masculine de triompher à l’échelle québécoise, mettant ainsi fin à une disette de quatre ans.

«Nous n’avons que trois filles dans le programme, dont une qui est actuellement blessée [Gabrielle Bergeron], mais cinq filles se joindront à nous l’an prochain.»

«Chez les gars, plusieurs bons vétérans ont quitté, mais notre relève est très bonne», a dit Pouliot, qui était des Jeux olympiques de 2010 et 2014.

Malgré tout, cette cure de rajeunissement ne changera pas son plan: ses poulains ont été mandatés à défendre leur championnat.

L’entraîneur-chef le dit lui-même : la chimie de son équipe est «spéciale». Tous les individus ne forment qu’un groupe : «Quand un de nos skieurs s’élance lors d’une compétition, tous les autres l’attendent au bas de la piste pour l’encourager. Nous sommes la seule université qui fait cela.»

Six membres du Rouge et Or au Kazakhstan

Simon-Claude Toutant est le champion québécois, et il participera, pour la troisième fois, aux Universiades d’hiver, qui auront lieu du 29 janvier au 8 février, à Almaty, au Kazakhstan.

«Le calibre est très relevé puisque les Européens envoient leurs équipes nationales de développement, alors je vise une place dans les 15 ou 20 premières positions», a dit le vétéran de quatrième année.

Il sera accompagné de ses coéquipiers William Mercier-Robin, Frédérique Nolin ainsi que les Marocains Adam et Samuel Lamhamedi, qui défendront les couleurs de leur pays natal.

L’adjointe de Pouliot à Laval, Ève Routhier, sera celle qui dirigera les représentants de la feuille d’érable. La seule médaillée de l’histoire du Rouge et Or aux Universiades gardera également un œil sur les frères Lamhamedi, en vertu d’une entente entre les deux fédérations.

«Je nous souhaite des médailles, c’est certain! Ce sera un gros défi pour Frédérique Nolin, et pour nos gars, tout est possible. Je vais partager et amener mon expérience au groupe», a dit la jeune coach.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *