Sports
14:14 12 novembre 2008 | mise à jour le: 12 novembre 2008 à 14:14 temps de lecture: 3 minutes

Le Club de golf Orléans rend hommage à Raymond Bédard

Qui, dans sa vie, a eu la chance de vivre d’un sport durant plus de 30 ans? Le professionnel du Club de golf Orléans, Raymond Bédard, peut répondre moi.

Raymond Bédard a consacré 31 ans de son existence au service des membres du plus vieux terrain de golf en Amérique du Nord. Mais, pour lui, l’âge de la retraite a sonné à 61 ans. Les dirigeants du club de Sainte-Pétronille lui ont rendu hommage dernièrement lors d’une soirée qui a regroupé plus de 150 personnes au chalet du club.
«Raymond est un passionné qui a gagné sa vie avec sa passion. En plus, il a pu enseigner son sport», a affirmé un des organisateurs de la soirée, Ghislain Gosselin.

Son frère René a déclaré que Raymond Bédard avait donné toutes ses énergies aux membres d’un club dont les moyens financiers étaient parfois fort limités.

Le président du club Orléans, Yvon Lussier, a rappelé que M. Bédard avait été embauché comme professionnel en 1978 par Yves Côté, après avoir agi comme assistant pro aux clubs Saint-Laurent et Royal Québec, à Boischatel, sa ville natale.
«Raymond est serviable, diplomate, flexible et bon communicateur. Issu d’une famille de très bons golfeurs, comme il était moins bon, il est devenu pro», a mentionné M. Lussier avec humour.

Membre honoraire à vie

M. Lussier a souligné que pour le remercier pour son dévouement, Raymond Bédard a été nommé membre honoraire à vie du club Orléans. Il pourra aussi bénéficier de la voiturette.
«Merci pour les cours, Raymond. Grâce à toi, j’ai appris à frapper droit, pas dans le bois», a lancé un membre du club alors que les gens faisaient la file pour lui souhaiter une retraite en santé.
À l’aise avec un micro comme avec un bois no 1, Raymond Bédard a profité de la présence des membres de sa famille pour remercier les dirigeants du club ainsi que les membres. Il a souligné que sa carrière avait commencé en 1973 avec André Gingras qui a préparé sa carrière.

De la pêche et des amis

«Je suis surpassé par cette soirée. Je vous en remercie. Ça va rester dans ma mémoire», a-t-il confié. M. Bédard va continuer de pratiquer le golf, mais il va aussi s’adonner à la pêche et visiter son monde.

Résident de Beauport, Raymond Bédard a reçu un autre honneur, cet été, alors qu’il a participé au tournoi de golf commémoratif sur les plaines d’Abraham, dans le cadre des Fêtes du 400e de Québec. Les golfeurs, habillés comme à l’époque des Écossais, devaient jouer avec des bâtons datant du début du siècle.

Diplômé de l’Association des Golfeurs Professionnels du Canada, Raymond Bédard a été embauché par le département français pour s’occuper des relations publiques, de l’enseignement et des achats au Club Joséphine de l’Impératrice en Martinique française durant la période hivernale, de 1986 à 1996.

Père d’un fils, Simon, il est le grand-père d’un petit-fils, Félix-Antoine. Il partage sa vie avec sa complice des neuf dernières années, Renée Desjardins.

Le président du comité d’embellissement du club, Jacques Painchaud, en a profité pour annoncer la réalisation d’une brochure afin de commémorer les 140 ans du club en 2008.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *