Sports
17:07 11 décembre 2007 | mise à jour le: 11 décembre 2007 à 17:07 temps de lecture: 3 minutes

Les Éditions Gladius International sur une lancée

Les employés des Éditions Gladius International de Québec travaillent très fort ces temps-ci pour répondre à la demande sans cesse croissante de jeux de société québécois. Depuis les récents rappels de jeux fabriqués en Chine qui ont ébranlé la confiance de plusieurs consommateurs, la demande de jeux fabriqués au Québec a tellement monté en flèche que plus de 100 000 jeux auront été conçus d’ici la fin de décembre dans la vaste usine de l’entreprise du boulevard Sainte-Anne, à Beauport.

Les Éditions Gladius International, dont la réputation n’est plus à faire en matière de jeux de société, prévoit en effet vendre au-delà de 400 000 unités de jeux cette année; ce qui entraîne une moyenne de production de quelque 2 500 jeux par jour.
«Bon an mal an, nous mettons en moyenne une quinzaine de nouveaux jeux sur le marché, tous entièrement conçus et fabriqués au Québec. Cette année, Gladius a négocié des ententes avec les plus grands, comme DreamWorks pour l’obtention de la licence «Shrek le troisième». Une vingtaine d’employés travailleront jusqu’à Noël pratiquement sept jours sur sept pour assembler des jeux comme «Viens à la fête avec Dora», «Cherche et Trouve Caillou», le populaire «Gangster Le Pro» et le tout nouveau jeu «Le Cercle» issu du quiz télé grâce à une entente de mise en marché avec Productions Pixcom, le Groupe TVA et la Twentieth Century Fox. Les jeux questionnaires ont toujours été très populaires, mais il n’y avait rien de nouveau sur le marché depuis un certain temps. Les gens aiment pouvoir mesurer leurs connaissances avec des proches. Avec ce jeu, ils pourront retrouver la même ambiance que dans le quiz télé. Seulement pour «Le Cercle», on prévoit une production initiale de 30 000 unités. Au total, plus de 16 170 000 cartes-questions seront imprimées au Québec», souligne le président de l’entreprise Pierre Samson de Beauport.

L’usine double de superficie

«Nous sommes approchés régulièrement pour faire fabriquer nos jeux en Orient. Nous comprenons que certaines compagnies fassent ce choix, mais nous avons décidé d’encourager l’économie locale en faisant tout fabriquer ici. Avec tous ces rappels de produits de la Chine qui font la manchette, nous sommes convaincus plus que jamais qu’il faut promouvoir les produits d’ici», confie pour sa part le directeur recherche et développement, Marc Fournier,
Cette décision a d’ailleurs eu un impact majeur sur les espaces alloués à l’assemblage et l’entreposage des jeux à l’usine de Beauport, dont la superficie a plus que doublé pour atteindre aujourd’hui au-delà de 50 000 pieds carrés.

Un 5e guide «Jeux 100% Québec»

Les tablettes regorgent de jeux de toutes sortes et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Afin d’aider les consommateurs dans leur magasinage des fêtes, Gladius s’est lancé dans l’aventure Jouets 100% Québec en 2003. Cette année, pour sa cinquième édition, «Jouets 100% Québec» devient «Jeux 100% Québec». Cette publication unique, dédiée à la promotion des jeux conçus et fabriqués ici, est insérée dans certains envois ciblés et est disponible directement sur le site Internet de Éditions Gladius International au http://www.gladius.ca, chez les marchands de jeux et jouets ainsi que dans certaines librairies.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *