Sports
11:48 19 juin 2017 | mise à jour le: 19 juin 2017 à 11:48 temps de lecture: 2 minutes

Une jeune grimpeuse beauportoise vise les Jeux olympiques

ESCALADE. Ce qui a commencé comme une activité familiale, alors qu’elle était âgée de 6 ans, est rapidement devenu une passion, puis un sport de compétition pour Mia Laprise, une jeune alpiniste de 13 ans. La Beauportoise aspire déjà à représenter le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo, en 2020.

Mia Laprise pratique l’escalade depuis qu’elle est âgée de six ans.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

«On est très fiers d’elle. C’est beaucoup de travail et de rigueur en même temps que l’école, mais ce qui nous rend le plus fiers, c’est que ça vient d’elle-même», a confié son papa, Marc-André Laprise. Armée de son harnais et de ses souliers d’escalade, la jeune Mia grimpe les murs du centre Délire Escalade en quelques secondes à peine.

Avant de grimper, elle a déjà visualisé le chemin qu’elle va emprunter. Elle sait par où elle doit passer pour arriver à faire cesser le chronomètre le plus rapidement possible, pour ce qui est de l’épreuve de vitesse.

Mia en compagnie de ses parents.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Pour atteindre ses objectifs, elle s’entraîne à l’escalade quatre fois par semaine, deux jours avec le Club Compétitif d’escalade de Québec ainsi que son entraîneur et deux jours en famille. Une fois par semaine, elle pratique le yoga pour la flexibilité et l’endurance et elle rencontre une psychoéducatrice sportive pour l’aider notamment avec la gestion du stress. Elle doit réaliser tous ses travaux scolaires sur l’heure du dîner afin de pouvoir s’entraîner le soir.

Des efforts qui donnent des résultats

À la fin du mois de mai dernier, Mia Laprise a remporté une médaille d’argent dans la discipline de vitesse, ainsi qu’une médaille de bronze dans la discipline difficulté au Championnat national d’escalade, qui avait lieu à Montréal. Il s’agissait de sa première participation à un championnat de niveau national.

Elle aspire à représenter le Canada aux prochains Jeux olympiques, mais comme le sport a récemment été accepté comme discipline officielle, la Fédération internationale d’escalade en est encore à l’élaboration des critères et des exigences pour la sélection des athlètes.

«Si je continue à m’entraîner, je vais être capable d’arriver aux Jeux olympiques bien préparée», mentionne la jeune athlète qui se voit déjà escalader les parois olympiques.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *