Sports
21:55 9 mars 2015 | mise à jour le: 9 mars 2015 à 21:55 temps de lecture: 2 minutes

Stéphanie Savard triple médaillée d’or en ski alpin

OLYMPIQUES SPÉCIAUX. La skieuse Stéphanie Savard de Beauport s’est imposée aux Jeux d’hiver provinciaux des Olympiques Spéciaux disputés à Lévis où elle a décroché des médailles d’or en slalom, au Super G et au slalom géant.

Classée numéro un au Québec depuis plusieurs années dans ces trois disciplines, la jeune skieuse est d’autant plus fière de ses belles performances, car elles ont été réalisées près de chez elle pour la première fois de l’histoire de ces jeux provinciaux.

«Ces excellents résultats devraient la conduire à la prochaine étape du circuit des Olympiques Spéciaux, soit les Jeux Nationaux qui se tiendront à Corner Brook, Terre-Neuve et Labrador, en 2016», souligne sa mère Johanne qui l’accompagne partout comme entraîneure.

Avant de remporter ces trois médailles d’or, Stéphanie s’était aussi illustrée dans les deux compétitions provinciales précédentes du circuit des Olympiques Spéciaux avec des premières places en slalom et slalom géant à l’Étape 1 de ski alpin tenue au Centre de ski Mont Orignal de Lac-Etchemin et au Championnat provincial Loto-Québec disputé à la Station de ski de Owl’s Head en Estrie.

En route pour les Jeux mondiaux de 2017

Active plus que jamais avec les Olympiques Spéciaux alors qu’elle débute un nouveau cycle de trois ans, Stéphanie Savard continue son entraînement en montagne à raison de trois fois par semaine, en plus de son entrainement en salle pour garder sa forme musculaire. Son objectif est d’ailleurs d’être sélectionnée sur l’équipe du Canada et de gagner une médaille d’or aux Jeux mondiaux d’hiver de 2017, en Autriche.

Parallèlement à ses exploits sportifs, la skieuse beauportoise a été choisie comme coprésidente d’honneur avec l’animateur de plein air Marcel Bouchard de la 27e édition de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle qui se poursuit jusqu’au 14 mars.

Dans le cadre de cette semaine, elle participera au projet «Similitudes» qui consiste à jumeler deux personnes partageant une même passion, dont l’une vivant avec une déficience intellectuelle.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *