Sports
13:30 6 août 2015 | mise à jour le: 6 août 2015 à 13:30 temps de lecture: 3 minutes

Objectif Rio 2016 pour Jean-Michel Lavallière

PARANATATION. Les Jeux parapanaméricains de Toronto se mettront en branle le 7 août prochain avec la cérémonie d’ouverture et le Beauportois Jean-Michel Lavallière se présente dans la Ville Reine en pleine confiance.

Né avec une hémiparésie, un handicap affectant tout son côté gauche, le paranageur de 23 ans a eu son premier contact avec la natation en 2003 puisque ce sport lui était conseillé comme un bon exercice de réadaptation.

Il progresse constamment, de sorte qu’en 2009, il participe aux Jeux du Canada, à Régina, et quatre ans plus tard, il joint l’équipe nationale en vue des championnats du monde de l’IPC qui avaient lieu à Rio de Janeiro, au Brésil.

Cette année, il a participé aux mondiaux de 2015 en Écosse. En quatre courses individuelles, son meilleur résultat a été une sixième position. Il a ajouté à son curriculum vitae deux courses à relais où son équipe a notamment terminé au cinquième échelon.

À Toronto pour Rio

Le 3 août, Lavallière a monté dans l’avion en direction de Toronto pour les Jeux parapanaméricains où huit courses l’attendent du 8 au 14 août. Un horaire extrêmement exigeant, mais l’athlète est fin prêt et entend profiter pleinement de son expérience.

«C’est un horaire très chargé, concède-t-il. Je suis en pleine confiance avec tout mon entraînement des douze dernières années. Toute l’équipe s’est entraînée à Gatineau dans un bon environnement pour souder l’esprit d’équipe.»

Il compte également tirer profit du fait que les compétitions sont présentées dans son pays pour maximiser ses résultats. «D’être à la maison, ça va nous aider. Les spectateurs seront derrière nous et les bénévoles vont faire le petit plus pour nous aider», croit le paranageur.

L’objectif ultime de Jean-Michel Lavallière est de s’illustrer aux Jeux olympiques d’été de 2016, qui auront lieu à Rio de Janeiro, un endroit qu’il connaît bien. «C’est un objectif très réaliste. Je ne veux pas me content d’y aller, je veux performer là-bas.»

S’inspirer de Huot

Le Québécois Benoît Huot n’a plus besoin de présentation. Le paranageur de 31 ans est un multiple champion sur la scène paralympique et plusieurs records du monde lui appartiennent.

Jadis, Huot était une idole pour Lavallière, mais aujourd’hui, c’est bien plus que cela. «Je le côtoie depuis six années. C’est maintenant un ami, un mentor et un coéquipier d’entraînement. Je vais profiter de toute son expérience. Il n’en est pas à son premier rodéo lui!»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *