Sports
21:51 4 novembre 2015 | mise à jour le: 4 novembre 2015 à 21:51 Temps de lecture: 3 minutes

Patrick Roberge, la référence en judo

ARTS MARTIAUX. L’entraîneur-chef et responsable du programme scolaire en judo au Dojo de Beauport, Patrick Roberge, a obtenu récemment le grade de 6e Dan lors de l’Omnium du Québec. Figurant parmi l’élite en province, l’athlète de 45 ans s’avère de plus en plus une référence incontournable dans cette discipline sportive sur le territoire de la Capitale-Nationale.

Engagé l’an dernier comme agent de développement au programme Sport-Études à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, Patrick Roberge consacre aujourd’hui plus de 55 heures par semaine au judo, que ce soit pour l’enseignement, le développement des arts martiaux auprès des écoles et des membres du dojo ou l’entraînement.

«Ça me tient pas mal occupé. J’ai débuté à faire du judo à l’âge de 9 ans au Dojo de Beauport et j’y reviens depuis 36 ans. C’est comme ma deuxième maison», confie l’athlète dont le parcours en compétition a été marqué par une 19e place aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992.

La médaille d’argent remportée aux Championnats mondiaux universitaires à Prague en 1998 représente cependant pour lui la meilleure performance qu’il a réalisée sur la scène internationale.

Nouvelles fonctions d’arbitre confédéré

Troisième membre du dojo à atteindre le grade de 6e Dan après le fondateur Daniel Tabouret, 7e Dan, et le senior Michel Boudreault, ainsi que le cinquième seulement dans la région de la Capitale-Nationale, Patrick Roberge a réussi dernièrement l’examen d’arbitre confédéré équivalent au degré international C qui va lui permettre de faire de l’arbitrage lors de championnats canadiens et panaméricains.

«C’est la vaste expérience acquise comme athlète et entraîneur de haut niveau qui m’a sûrement donné l’opportunité d’obtenir cette belle reconnaissance. Je suis très fier de pouvoir ainsi devenir un modèle de persévérance pour les jeunes et leur montrer que l’apprentissage du judo dans son ensemble n’est jamais terminé».

En entrevue avec le Beauport Express dans les locaux du dojo au Centre sportif Alexis-Bérubé, Patrick Roberge a aussi tenu à souligner que l’initiation des jeunes aux arts martiaux allait bon train auprès des jeunes de niveau primaire.

«On vient de partir le nouveau programme «Samouraï» à l’école du Parc dans le secteur Courville-Montmorency et sept jeunes de 4e à 6e année y sont inscrits. Je trouve ça très intéressant pour une première année et ça s’annonce bien pour l’avenir», estime l’ex-athlète olympique.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *