Sports
21:13 6 mai 2014 | mise à jour le: 14 octobre 2021 à 11:38 Temps de lecture: 3 minutes

Océanne: Un prénom prédestiné

PARANATATION – «L’eau, ça fait partie de sa vie», raconte la mère d’Océanne Bolduc, Claudie Maheux. Malgré une hémiparésie gauche sévère, un déficit partiel de la force musculaire, la jeune Beauportoise nage et prend part à toutes sortes de compétitions.

«J’ai appris à marcher dans l’eau à l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec. J’ai toujours aimé ça», se souvient Océanne Bolduc. Dans le cadre de traitements en physiothérapie à l’âge de quatre, ces exercices sur une plate-forme ont donné de bons résultats et depuis, elle n’a pas quitté la piscine. La paranageuse de 14 ans, membre du club du Rouge et Or, est de retour du Défi sportif Altergo à Montréal.

Malgré les opérations et des traitements de chimiothérapie pour une tumeur cérébrale découverte à l’âge d’un an, l’athlète a toujours continué ses entraînements. Sa présence à la Finale provinciale des Jeux du Québec 2012 s’est déroulée après une série de séances.

Ainsi, la fatigue et les effets des traitements n’ont pas freiné la jeune fille dans sa quête sportive. «Rien ne l’arrête», résume sa mère, ajoutant que la persévérance fait partie de sa vie depuis qu’elle est enfant. La paratation et les compétitions a permis à Océanne Bolduc d’acquérir davantage d’autonomie, de débrouillardise et de la confiance en soi. L’élève en sport-étude à l’école Samuel-de-Champlain compte devenir enseignante de paranation dans l’avenir.

Le 50 m dos est l’épreuve où Océanne performe le mieux. «La nage, c’est bénéfique pour le développement moteur autant pour sa jambe que pour son bras», constate Dania Leclerc, son entraîneure de paranation du club Rouge et Or. Cette dernière annonce que plusieurs aspects techniques seront mis de l’avant afin d’acquérir plus de vitesse en vue des prochaines compétitions. Depuis septembre, l’athlète a obtenu de bon temps notamment au Défi UL 2013, souligne Mme Leclerc. «Le bilan de saison est très bon», commente-t-elle.

«La natation me permet de bouger. Ça me permet de battre mes propres temps», explique Océanne Bolduc au sujet des courses auxquelles elle participe. Le Défi sportif a été l’occasion de compétitionner contre d’autres paranageur. Même si elle n’a pas battu ses records personnels, l’expérience dans l’eau a été des plus satisfaisantes pour la Beauportoise.

Océanne Bolduc prend part à la finale régionale des Jeux du Québec à Beauport ce week-end. Elle espère bien obtenir sa place sur l’équipe de la Capitale-Nationale afin de pouvoir nager à la Finale 2014 prévue cet été à Longueuil.

Ses résultats au Défi

1ère place: 50 m dos

3e place: 50 m libre

4e place: 100 m libre

2e place: 200 m dos

3e place: 200 m libre

Le Défi sportif en bref

31e Défi sportif Altergo

7 jours de compétitions

plus de 5200 athlètes handicapés d’élite ou de la relève

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *