Sports
14:58 10 février 2014 | mise à jour le: 10 février 2014 à 14:58 temps de lecture: 3 minutes

Un hiver exceptionnel pour l’escalade de glace au Parc de la Chute-Montmorency

Marqué par les grands froids de décembre, le début de saison des formations en escalade de glace s’est amorcé plus tôt qu’à l’habitude cette année, au grand plaisir de l’équipe du RocGyms de Québec qui accueille depuis plusieurs années les amateurs de cette discipline au Parc de la Chute-Montmorency.

«Les initiations à l’escalade de glace ont débuté les samedis et dimanches de 9 h à 16 h dès le 27 décembre sur la paroi de 300 pieds de hauteur située à l’ouest de la chute Montmorency. Quelques perfectionnements et formations de deux jours d’alpinisme ont également été offerts à une clientèle âgée de 14 ans et plus qui n’avait jamais fait d’escalade ou qui désirait découvrir une nouvelle saison pour la grimpe», souligne Janie Mercier, coordonnatrice adjointe d’Aventurex qui supervise ces activités.

 

Si les formations de groupe, d’un minimum de quatre personnes, sont très populaires cette année, les formations privées avec guide afin d’obtenir un produit sur mesure répondent aussi aux besoins d’une clientèle particulière. RocGyms initie également des groupes organisés pour les écoles, les cadets, les scouts et les militaires sur réservation. Une journée sur mesure sera alors planifiée selon les besoins.

«Il est d’ailleurs encore possible de réserver pour une de nos formations à l’escalade de glace qui auront lieu jusqu’à la mi-mars, si la température nous le permet», indique Mme Mercier.

Deux militaires passionnés

Rencontrés sur le site par le Beauport Express après quatre heures d’escalade sur la paroi glacée, deux militaires de l’infanterie basés à Valcartier, Matthew Desrosiers de Pont-Rouge et Olivier Gariépy de Sainte-Foy, étaient très enchantés de leur journée passée en plein air.

«Ça fait trois ans que l’on pratique l’escalade de glace ici et c’est vraiment formidable. On y vient environ deux fois par semaine comme grimpeurs indépendants et à peu près quatre à cinq heures chaque fois», notent les deux grimpeurs qui n’ont pas hésité à investir entre 2 500 $ et 3 000 $ dans l’achat de leur équipement.

«Ça coûte cher, mais cela vaut la peine d’avoir des bottes rigides à crampons de qualité, un piolet, des vis à glace, un casque, des harnais, des mousquetons de différentes tailles et de bonnes cordes pour assurer notre sécurité».

Pour inscription et/ou information communiquez au 418 647-4422. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *