Sports
14:41 26 mars 2013 | mise à jour le: 26 mars 2013 à 14:41 temps de lecture: 3 minutes

Vincent Dallaire en route pour le Championnat du monde de basketball en fauteuil roulant

Né avec une malformation dorso-lombaire, Vincent Dallaire de Beauport joue au basketball en fauteuil roulant depuis l’âge de huit ans. À force de détermination, il a tellement persévéré dans cette discipline sportive qu’il participera avec l’équipe canadienne senior au Championnat du monde masculin des moins de 23 ans, en septembre prochain, à Adana, en Turquie.

Le Canada s’est taillé une place après avoir remporté la médaille d’or au tournoi de qualification de la zone des Amériques présenté récemment à Mexico en vertu d’une fiche de cinq victoires en autant de matchs contre les équipes du Mexique, du Brésil et du Venezuela. Membre de l’équipe canadienne junior depuis décembre 2012 et seul joueur provenant de la grande région de Québec, le Beauportois de 18 ans a contribué à la victoire des siens en finale avec 10 points.

«Quand j’étais jeune, le sport ne m’intéressait pas vraiment. C’est la physiothérapeute Francine Laforce qui s’occupait de moi à l’Institut en réadaptation physique de Québec qui m’a convaincu de faire du sport. J’ai essayé le tennis, le rugby, le ski de fond et j’ai eu la piqûre pour le basketball au Centre Wilbrod-Bhérer. J’ai joué longtemps pour les Minibulldogs de Québec au niveau provincial avant d’être recruté à l’âge de 15 ans par un dépisteur de l’équipe canadienne», souligne l’étudiant en sciences humaines et administration au Cégep Limoilou, campus Charlesbourg.

Un grand voyageur

Depuis sa sélection sur l’équipe junior canadienne avec trois autres joueurs du Québec, Vincent Dallaire a participé à de nombreux camps d’entraînement et tournois qui l’ont amené à effectuer plusieurs voyages au Canada et aux États-Unis. Comme il est aussi membre de l’équipe du Québec junior, il doit régulièrement se rendre à Montréal et, comme il le dit, sa deuxième maison est à Toronto où il participe une fois aux trois mois au camp d’entraînement de l’équipe nationale junior.

«Avant Noël, je suis aussi allé à Las Vegas pour des matchs préparatoires et je pars dans deux jours pour Bruxelles en Belgique pour prendre part à un camp de préparation avec l’équipe senior paralympique canadienne qui a gagné la médaille d’or, l’été dernier, à Londres. Ce sera mon premier voyage en Europe et toute une expérience à vivre. Je serai de retour à Beauport le 1 er avril avec plein de choses à raconter», confie l’athlète en entrevue avec le Beauport Express peu avant son départ, la semaine dernière.

Un joueur très polyvalent

Qualifié de joueur très polyvalent, Vincent Dallaire est apprécié autant pour ses talents à la défensive qu’à l’attaque comme en témoigne sa moyenne de 10 points par match. Il a d’ailleurs été le deuxième meilleur marqueur de l’équipe canadienne en finale à Mexico contre le Venezuela.

Ses excellentes performances au cours des dernières années lui ont d’ailleurs permis d’obtenir une bourse de 2 000 $ de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec attribuée par Hydro Québec, de même qu’une aide financière de 1 000 $ d’Assurances PMT Roy pour l’aider à défrayer les coûts de ses nombreux déplacements pour représenter fièrement le Québec et le Canada dans la pratique de son sport préféré.

 

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *