Sports
15:00 29 janvier 2013 | mise à jour le: 29 janvier 2013 à 15:00 temps de lecture: 3 minutes

Début de la saison de pêche blanche

Malgré le temps doux de janvier, les premières cabanes de pêche sont apparues sur le fleuve. La saison de pêche blanche… c’est parti!

Il aura fallu attendre que la glace se forme un peu plus longtemps que l’an passé, mais une quinzaine de cabanes sont maintenant bien en place sur la glace, un peu plus à l’est qu’en 2012 pour la plupart. En effet, une partie du village s’est déplacée vers un endroit qui offre de meilleures conditions de glace. C’est qu’à l’endroit habituel, on voyait encore l’eau au milieu du fleuve à la mi-janvier. Et puis, les glaces ayant cédé aux grands vents de janvier, celles des berges de l’Île d’Orléans se sont retrouvées sur la côte de Beaupré, ce qui forme un amoncellement de glace plutôt chaotique.

Une corvée pour commencer

Si la pêche est en cours et qu’on a déjà pris quelques corégones, le gros du travail est l’installation des cabanes. En effet, Mario Gingras et ses copains en ont sué un bon coup ce dimanche de la mi-janvier à pousser les cabanes pourtant attelées à un puissant quad sur chenilles. Mais une fois en place, la cabane est prête à accueillir les pêcheurs. Certains d’entre eux devront toutefois se résoudre à percer des trous au large plutôt que sous les cabanes, conséquence des conditions de glace difficiles. En fait, les cabanes qui sont plus près du rivage n’auront pas assez d’eau sous la glace. La technique se résumera alors en une succession de virées en motoneige pour aller vérifier les lignes. Quelques pêcheurs songeraient également à déménager, maintenant que le fleuve est bien gelé partout.

Et le Superbowl ?

On se souviendra de cette présentation inusitée du Superbowl, il y a un an, dans un chapiteau installé sur la glace… et bien, l’organisateur, Claude Anctil, a dû se résigner à passer une année. C’est que là où se situe maintenant le village, l’espace de stationnement est insuffisant. « On espère tout de même récidiver pour la 48e classique, en 2014 » me confirme-t-il. « On aurait pu installer le village au même endroit que l’an passé mais, à cause des rénovations au Irving, le stationnement n’est plus disponible. Les pourparlers avec le Ministère des Transports n’ont pas permis d’en venir à une entente pour l’utilisation de celui du rond point, même en le déneigeant nous-mêmes ». Il faut préciser ici que le stationnement est géré par la SAAQ même si le MTQ en est propriétaire. Heureusement, la ville de Boischatel a permis aux pêcheurs un accès à l’usine de filtration pour que l’on puisse passer avec les cabanes.

Superbowl ou pas, la saison de pêche blanche est bien lancée sur la Côte-de-Beaupré. Il n’en reste pas moins que les divers intervenants (pêcheurs, commerçants, municipalités, MTQ et la SAAQ) auraient avantage à établir un mode de collaboration pour les saisons à venir. Ce village pourrait bien devenir une tradition et un petit moteur économique.

Bonne saison aux pêcheurs!

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *