Sports
12:00 3 mars 2016 | mise à jour le: 3 mars 2016 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

Deuxième chapitre de la traversée de l’Amérique du Nord en canot pour Jennifer Gosselin et Pierre Pépin

CANOT. Le couple d’aventuriers de Val-Bélair Jennifer Gosselin et Pierre Pépin repartent pour 20 mois en canot à travers le Canada. Avec quelque 13 000 kilomètres déjà parcourus de l’Ontario jusqu’aux Keys, en Floride, le couple s’embarque pour 14 000 kilomètres à la découverte de l’Ouest et du Nord canadien.

Les préparatifs vont bon train pour les aventuriers qui quitteront le Québec à la fin du mois de mars avec leur chienne Jasmine.

En mettant le cap sur l’Alberta depuis Winnipeg, Jennifer Gosselin et Pierre Pépin devront débuter la deuxième boucle de l’Odyssée NorAm en canot à glace: une première pour le couple qui avait plutôt pagayé dans les eaux du Mississippi et du golfe du Mexique lors de sa première sortie en 2014. «On a à jongler un peu avec les quatre saisons!», prévoit Jennifer.

Sur le même sujet: L’Amérique du Nord en canot : Jennifer Gosselin et Pierre Pépin reviennent pour mieux repartir

La première partie du trajet pour rejoindre la côte ouest canadienne se fera à contre-courant vu la topographie du territoire et plus de 200 portages sont à l’itinéraire. Lors de la précédente expédition, les canotiers n’avaient eu recours à cette technique qu’à une vingtaine de reprises et jamais sur plus d’une quinzaine de kilomètres. Le plus long portage de l’itinéraire s’étendra maintenant sur 52 kilomètres, note Jennifer, pour qui la préparation physique n’a cependant pas été différente de la première aventure.

Inspiration

Depuis leur retour précipité par des niveaux d’eau trop bas et la faiblesse du dollar canadien en octobre 2015, les aventuriers en ont profité pour donner une série de présentations dans des écoles et en marge d’événements. La réponse a été plus que positive, rapporte Jennifer Gosselin, pour qui ce voyage avec son conjoint vient d’un désir «de vivre simplement et d’inspirer les gens à réaliser leurs rêves».

Dans leurs bagages, les aventuriers traîneront cette fois une caméra et un drone pour filmer des passages de leur expédition, en vue de préparer un film de sensibilisation sur les impacts des changements climatiques sur les populations rencontrées.

D’ici leur retour à la fin de l’année 2017, Jennifer Gosselin et Pierre Pépin seront localisables sur une carte virtuelle et ils comptent partager leurs aventures sur les médias sociaux.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *