Sports
20:45 15 janvier 2016 | mise à jour le: 15 janvier 2016 à 20:45 temps de lecture: 3 minutes

En ski pour… Monter la montagne

NOUVEAUTÉS. Pratique de plus en plus populaire chez les adeptes de plein air, le ski de randonnée, aussi connue sous le nom de randonnée alpine, a fait son apparition au Mont-Sainte-Anne avec l’ouverture mercredi passé de deux nouvelles pistes.

Cette discipline consiste à faire l’ascension de la montagne à l’aide de splitboard ou de peaux de phoque, avant de dévaler les pentes. D’abord apparue en Europe dans les hautes montagnes, elle a ensuite voyagé jusqu’au Québec dans les monts Chic-Chocs en Gaspésie.

C’est justement dans ces montagnes qu’Alexandra L’Hérault, adepte des peaux de phoque, a découvert cette pratique. «C’est carrément un autre sport, croit-elle. Ça vient chercher un côté cardio et de dépassement de soi que beaucoup de gens recherchent ces temps-ci.» La randonnée alpine mélange selon elle une combinaison de plusieurs sports d’hiver.

Les amateurs de cette pratique possèdent un équipement spécifique qui peut s’adapter à la montée et à la descente d’une montagne. «Les peaux de phoque sont collées sous les skis, explique Alexandra L’Hérault. Les bottes et les fixations sont adaptables pour redevenir rigide lorsqu’on est prêt à descendre.» Le principe est semblable pour le splitboard, bien qu’il s’agisse plutôt d’une planche qui se sépare et dont on change les fixations pour l’ascension de la montagne.

Du ski de randonnée près de chez vous

Plusieurs stations de la grande région de Québec ont emboîté le pas ces dernières années. Le Massif de Charlevoix, le Massif du Sud dans Bellechasse et le mont Édouard au Saguenay ont tous de nouveaux secteurs dédiés à la randonnée alpine.

Du côté du Mont-Sainte-Anne, selon la porte-parole, Lisa Marie Lacasse, ça fait au moins trois ans que la pratique a pris le l’ampleur. «Maintenant, on en voit plus que seulement deux ou trois par année», illustre-t-elle. Auparavant, les randonnées se faisaient à même les pistes de ski, un inconvénient pour les autres utilisateurs de la montagne.

Demande croissante dans les boutiques

Les magasins de sport d’hiver ont senti eux aussi l’engouement pour le ski de randonnée depuis les dernières années. «C’est notre cinquième hiver et d’année en année, on nous en demande toujours plus, rapporte le gérant de la boutique EPIC à Beaupré, Sean Dugal. Il était temps que ça ouvre au Mont-Sainte-Anne.» Chez Ski Michel à Sainte-Anne-de-Beaupré, on sent le vent de nouveautés qui s’empare des clients. «Les gens veulent adhérer à ça», croit la gérante des lieux, Suzelle Lechasseur.

Le Mont-Sainte-Anne offre deux sentiers de ski de randonnée, dont un premier de 5,3km au versant sud et un second de 3,1km au nord. Ils sont ouverts de 8h30 à 14h30 pour des raisons de sécurité. Les tarifs excluent la montée en télésiège.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *