Sports
14:55 24 janvier 2016 | mise à jour le: 24 janvier 2016 à 14:55 temps de lecture: 3 minutes

Les sœurs Dufour-Lapointe et Kingsbury triomphent à Val Saint-Côme

SKI ACROBATIQUE. Les bosseurs canadiens en ont mis plein la vue aux centaines de spectateurs présents à la station de ski Val Saint-Côme, dans le cadre de la Coupe du monde de ski acrobatique, hier après-midi.

Les soeurs Dufour-Lapointe

(Photos: TC Media – Christian Richard)

Chez les femmes, les sœurs Dufour-Lapointe ont réalisé un triplé. Justine a devancé ses sœurs Chloé et Maxime grâce à un pointage final de 86.49. «J’ai juste voulu skier pour moi et faire ma descente au maximum que je pouvais. Quand nous avons vu le résultat, mes sœurs et moi, nous ne pouvions pas y croire!», s’exclame Justine Dufour-Lapointe après sa victoire.

La favorite locale, Alex-Anne Gagnon a terminé au 12e rang. La jeune bosseuse, âgée de 20 ans seulement, s’était auparavant qualifiée pour la ronde des 16. «Je suis un peu déçue du résultat, mais très satisfaite de ma descente», affirme Gagnon.

Le roi de la montagne

Mikaël Kingsbury a encore une fois démontré toute l’étendue de son talent samedi. Il a triomphé grâce à une note de 93. Il s’agissait de sa 30e victoire en carrière, un record dans l’histoire de la Coupe du monde de ski acrobatique. « J’ai été très constant durant toutes mes descentes et ç’a porté ses fruits. Je suis très content de cette victoire! », soutient l’athlète de 23 ans.

L’Australien Matt Graham et le Québécois Laurent Dumais ont complété le podium chez les hommes. Dumais en était à sa première finale en Coupe du monde. «C’est vraiment une journée exceptionnelle, une journée de rêve! Partager ce bonheur avec Mikäel, c’est vraiment spécial», affirme Dumais.

Philippe Marquis, un autre québécois, s’est également démarqué hier, finissant au pied du podium en quatrième position.

Quant au bosseur Marc-Antoine Gagnon, il a terminé sa journée au 17e rang, à une place des finales. Selon son père, Patrice, l’athlète de 24 ans était blessé, mais tenait à prendre part à l’événement, devant ses partisans.

L’organisation satisfaite

En plus d’être un spectateur très fébrile, Patrice Gagnon agissait également à titre de membre du comité organisateur de la Coupe du monde. M. Gagnon s’est dit très satisfait du déroulement des activités. «La piste était impeccable. Nous n’avons reçu aucune plainte tant chez les athlètes que chez les entraîneurs. La foule était également présente en grand nombre. C’est un succès sur toute la ligne.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *