Sports
14:57 18 juin 2018 | mise à jour le: 18 juin 2018 à 14:57 temps de lecture: 3 minutes

Les cowboys arrivent à Sainte-Catherine

Du 29 juin au 1er juillet se déroulera le rodéo de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, dans la municipalité qui compte environ 275 chevaux répertoriés. Il sera possible d’y admirer les performances d’une quinzaine de cavaliers locaux, tant dans les disciplines de rodéo, que de gymkhana, de tour de ring et de derby d’attelage. 

Pour une toute première fois, le rodéo se déroulera sous la thématique «un rodéo d’émotions», qui deviendra possiblement le slogan de l’événement pour les années à venir.

Photo gracieuseté – Max Michaud

Le maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Pierre Dolbec, est lui-même propriétaire de deux chevaux et assure la présidence d’honneur de cet événement, bien connu pour sa programmation familiale qui coïncide avec la fête du Canada.  

«La famille est vraiment au cœur des activités, on est un peu les seuls», explique M. Dolbec qui mentionne que l’entrée sera gratuite pour les moins de 12 ans, qui sauront s’amuser tout comme les plus grands avec la présence d’une mini-ferme, d’un clown, d’un sculpteur de ballons et d’artistes multidisciplinaires de cirque.

Environ 450 athlètes de l’Ontario, du Québec et des États-Unis seront de passage à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier pour y performer sous la thématique «un rodéo d’émotions», qui deviendra peut-être le slogan officiel de l’événement pour les années à venir. «Un rodéo, c’est spectaculaire, il ne faut pas se le cacher. C’est réellement émotionnel», explique le président et maire de la municipalité.

Mouvement anti-rodéo

Pierre Dolbec ne croit pas du tout que le mouvement anti-rodéo aura une influence sur l’achalandage cette année. L’an dernier, malgré la pluie et le débat qui commençait à s’ébruiter autour du Festival western de Saint-Tite, 10 000 festivaliers ont pris part à l’événement de Sainte-Catherine.

«Ce n’est que quelques personnes qui s’y opposent. À Sainte-Catherine, on est tolérance zéro sur la violence faite aux animaux. Les gens qui gravitent autour du rodéo et du monde équestre le savent que les propriétaires respectent leurs montures. Il ne faut pas connaître le milieu pour avancer de telles choses», s’est-il exprimé.

Si dame nature n’avantage pas le comité organisateur du rodéo depuis deux ans, M. Dolbec espère avoir du beau temps cette année et accueillir autour de 12 000 festivaliers.

Site modifié

La conception du site a du être modifiée en raison du processus de construction d’un «skatepark», présentement en cours dans la ville. Le  chapiteau sera déplacé et le site sera «très intime», a fait savoir le maire. «On est très enthousiastes et on est convaincus que ça va donner une dimension différente aux festivités». 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *