Sports
19:19 28 novembre 2006 | mise à jour le: 28 novembre 2006 à 19:19 temps de lecture: 3 minutes

Deux coureuses du secteur s’illustrent aux Phidippidès

Lucie Lapointe et Valérie St-Martin, toutes deux résidantes de l’arrondissement de La Cité, ont été parmi les grandes vedettes de la deuxième édition du gala annuel des Phidippidès, événement visant à honorer les participants aux différentes épreuves du circuit «Courir à Québec», lequel comprend notamment le Marathon des Deux Rives Lévis/Québec.

Tenu devant quelque 300 personnes réunies à l’hôtel Hilton de Québec, ce deuxième Gala des Phidippidès a permis de décerner 21 prix à des personnes qui se sont illustrées au cours de la saison ou de leur carrière. Signalons que plus de 10 000 athlètes ont pris part aux cinq événements du circuit «Courir à Québec», qui comprenait la Descente Royale, les 10 km de l’Université Laval, le Marathon des Deux Rives Lévis/Québec, la Course des fantômes de Québec et le Demi-Marathon international de Québec.

Parmi les étoiles de la soirée, deux athlètes de l’arrondissement de La Cité. Dans un premier temps, Valérie St-Martin (Saint-Sauveur) a été nommée «Meilleure performance 30-39 ans femmes». Pour sa part, Lucie Lapointe (Saint-Roch) a reçu le titre «Meilleure performance 50-59 ans femmes».

Outre Valérie St-Martin et Lucie Lapointe, plusieurs autres athlètes de la capitale ont vu leurs efforts récompensés. Il s’agit d’Isabelle Rodrigue (Coureuse par excellence au classement général et Meilleure performance 20-29 ans femmes), de Raphaël Côté-Dubuc (Meilleur espoir 14 ans et moins garçons), de Guy Cardinal (Meilleure performance 40-49 ans hommes), de Jean-Jacques Stark (Meilleure performance 50-59 ans hommes) et du coureur aveugle Jean Bouchard (Mérite exceptionnel hommes).

Décernés annuellement, les Phidippidès ont pour but de reconnaître les résultats des meilleurs, les efforts des plus acharnés, la persévérance des plus assidus, mais surtout la participation de nombreux amateurs qui prennent part à l’un ou l’autre des rendez-vous de Courir à Québec. L’année 2006 ayant été marquée par la disparition d’un grand coureur québécois, Phil Latulippe, c’est à titre posthume que l’organisation lui a livré un vibrant hommage, soulignant tout le chemin qu’a parcouru ce grand athlète en lui remettant le Phidippidès «Carrière exceptionnelle hommes». Chez les femmes, le prix a été attribué à Sylvie Boisvert, de Québec.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *