Sports
19:38 24 août 2015 | mise à jour le: 24 août 2015 à 19:38 temps de lecture: 3 minutes

NSPW: un pied dans le petit écran

LUTTE. La North Shore Pro Wrestling (NSPW) a vu le jour en octobre 2008. Sans faire trop de bruit, elle a beaucoup grandi au cours de la dernière année avec les galas présentés à la fréquence d’une fois par mois au Centre Horizon de Limoilou. Elle tente maintenant de faire une percée en télévision.

Steve Boutet, le président de la NSPW enverra son produit à cinq réseaux de télévision pour tenter de les convaincre de présenter le tout dans le petit écran des amateurs de lutte professionnelle au Québec.

Pour cette soirée du 22 août, Boutet et toute son équipe devaient faire face à un défi de taille: impressionner avec un scénario solide, mais rester authentique et garder la même recette gagnante. «Ç’a super bien été, lance-t-il au bout du fil. La foule a été très réceptive. Le spectacle a beau être excellent, si la salle est vide, ça n’a pas le même cachet du tout. Sans la foule, on est rien.»

«Mon bébé grandi»

Steve Boutet se rappelle encore de ses premiers galas avec 30, voire 40 personnes dans les gradins. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir les membres de la sécurité fermer les portes puisque les 400 places disponibles ont trouvé preneur. Les retardataires doivent ainsi se trouver de nouveaux projets pour la soirée.

«Mon bébé grandit. C’est une belle fierté. Nous avons mis beaucoup de temps et de gros efforts pour y arriver. Il faut en profiter, car on le sait que ce n’est pas éternel. On ne sait jamais quand ça peut arrêter.»

Le prochain gala aura lieu le 12 septembre. Les mordus de lutte de la Vieille Capitale peuvent également entourer la date du 10 octobre dans leur calendrier pour la visite de Booby Roode, une vedette de la Total Nonstop Action Wrestling (TNA), qui sera de passage pour affronter la vedette de la NSPW, Franky The Mobster. De plus, le 7 novembre, le tournoi des poids lourds battra son plein.

Un gros merci à Kevin Owens

Le nom de Kevin Owens commence à retentir aux quatre coins du monde de la lutte. Ce petit gars de Marieville est rapidement devenu une célébrité de la World Wrestling Entertainment (WWE), pionnier de la lutte professionnelle.

Owens a non seulement lutté pour la NSPW, il a également aidé au développement rapide de la ligue, jure Steve Boutet. «C’est un bon ami à moi. Son aide a été énorme pour nous. Il nous a permis de nous faire un bon réseau de contacts. Si ce n’est pas de lui, nous ne sommes pas ici aujourd’hui.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *