Sports
14:47 21 janvier 2014 | mise à jour le: 21 janvier 2014 à 14:47 temps de lecture: 2 minutes

Des jeunes du Sommet dévalent les pentes du Snowboard Jamboree

Trois élèves de la concentration freeski à l’école secondaire Le Sommet ont eu l’occasion de démontrer leur savoir-faire dans le cadre du Snowboard Jamboree, qui se déroulait du 16 au 19 janvier à Stoneham et au centre-ville de Québec.

De bénévoles pour l’événement, Jacob Bélanger (13 ans), Jean-Philippe Brochu (15 ans) et Frédéric Lavoie (15 ans) sont en effet passés sous les feux de la rampe en marge des qualifications de Big Air, qui prenaient place sur le site de l’îlot Fleurie. Leur entraîneur Gabriel Leclerc a également pris part à cette démonstration de freeski. L’organisation de Gestev a si bien apprécié ce premier essai qu’elle leur a offert d’époustoufler à nouveau la galerie le lendemain, à la finale de la Coupe du Monde.

«Je pense que la foule a réagi encore plus qu’à la finale elle-même», a déclaré Jérémie Duchaine, entraîneur-chef, d’une voix où se trahissait une grande fierté. Au téléphone, il semblait revivre ces moments de grâce qu’ont connus ses protégés devant une foule enthousiaste de 50 000 personnes, réunies a priori pour assister aux exploits d’espoirs olympiques en planche à neige (snowboard).

Une vague d’enthousiasme qui les aura porté jusqu’au matin du 19 janvier, alors que les trois mêmes jeunes et leur entraîneur ont pu en découdre cette fois avec le parcours de slopestyle à Stoneham, qui recevait cette journée-là la finale de la Coupe du Monde. Bref, une fin de semaine de rêve pour ces jeunes skieurs de Charlesbourg affiliés à Union ski, un regroupement dirigé par Philippe Bélanger, Philippe Warren et Jérémie Duchaine qui travaille au développement du freeski.

Le Sommet fait sa marque

En ce sens, la participation de ces élèves au Jamboree est une belle vitrine pour la discipline en même temps que pour la concentration freeski du Sommet. Celle-ci a d’ailleurs ceci de particulier qu’elle est l’un des rares programmes publics qui ne s’adressent pas à l’élite. Ouvert à tous, même à ceux qui en sont à leurs premières armes en ski, le programme ne forme pas moins de «très bons espoirs olympiques» qui attirent déjà les regards, de conclure avec la même fierté Jérémie Duchaine.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *