Sports
18:25 25 juin 2013 | mise à jour le: 25 juin 2013 à 18:25 Temps de lecture: 3 minutes

Le Challenge de l’espoir pour se dépasser

Cette année, l’équipe de Motivaction Jeunessee frappe un grand coup en créant une édition spéciale du Challenge de l’espoir. Quelque 80 jeunes de milieux défavorisés ont pris le départ ce matin de Québec pour la Gaspésie à la conquête du rocher percé, 15 ans après être né place d’Youville.

Motivaction Jeunesse applique chaque jour la philosophie de Pierre Lavoie : changer les mentalités, inculquer de saines habitudes de vie, transformer et changer la vie des jeunes.

«Quelle que soit la météo, on avancera coûte que coûte. C’est sûr que s’il y a des orages, on fera attention mais l’évènement se tiendra jusqu’au 5 juillet», assure Luc Richer, directeur de Motivaction jeunesse.

Après six mois d’entraînement, chaque jeune devra courir 10 km et pédaler 70 à 80 km par jour, jusqu’au 5 juillet prochain, avant de voir apparaître le rocher percé, étape finale de ce challenge.

Quelque 80 jeunes de tous horizons viennent de prendre le départ de cette expédition.

«La moitié des jeunes sont des immigrants nouvellement arrivés», explique Luc Richer. L’autre moitié des participants provient de la Basse-Ville et de l’école secondaire Vanier où le taux de décrochage scolaire est le plus élevé dans la région. «Ce sont des jeunes qui ont eu des difficultés de comportement ou d’apprentissage et qui se reprennent en main, poursuit-il. Détail non négligeable et assez incroyable, on prête 70 des 80 vélos aux jeunes. Ça veut dire que ce sont des jeunes qui n’ont pas de vélo habituellement. Ils ne sont pas rompus à l’activité physique sur une base régulière. Mais on souhaite que ça le devienne.»

Une quarantaine de ces participants s’arrêteront au Bic tandis que les autres poursuivront la route jusqu’en Gaspésie.

«C’est l’intégration par le sport et par le plaisir. Ce matin en est un bel exemple», souligne le maire de Québec, Régis Labeaume, invité d’honneur. Ce dernier a donné le coup d’envoi au Challenge de l’espoir.

Du vélo-camping

À pied et à vélo, ces jeunes parcourront 1 000 km avec dix points d’arrêts. À Matane, ce sera une journée de congé pour tous. Ils dormiront dans différents campings. «On défait la caravane, jour après jour. Nous disposons également d’un camion-cuisine avec deux cuisiniers qui s’occuperont des repas», poursuit Luc Richer.

«On longera le bas Saint-Laurent. On sera entre mer et montagne jusqu’au rocher. C’est fait aussi pour faire vivre une grande prise de conscience aux jeunes. Ce n’est pas juste une partie de plaisir, c’est vraiment un challenge avec des étapes et peut-être des périodes de souffrances mais avec beaucoup de périodes d’apprentissage», explique-t-il.

Accompagnés de 18 moniteurs-encadreurs, «on souhaite que ces jeunes prennent de bonnes habitudes de vie et surtout, on veut qu’ils arrivent tous au bout pour que cette aventure soit une réussite», conclut Luc Richer.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *