Sports
15:25 1 octobre 2016 | mise à jour le: 1 octobre 2016 à 15:25 temps de lecture: 6 minutes

Calgary joue les trouble-fête

VOLLEYBALL. Poussés à la limite tant chez les femmes que chez les hommes, les Dinos de Calgary ont gâché la fête vendredi au PEPS, en défaisant les équipes de volleyball du Rouge et Or au premier soir du 25e Challenge SSQ.

Malgré un excellent départ, l’équipe féminine du R et O n’a pas su compléter le boulot, s’inclinant 3 à 2 contre les Dinos à l’Amphithéâtre Desjardins-UL.

En contrôle après les deux premières manches, les Lavalloises ont laissé les visiteuses de l’Alberta prendre le troisième set et ainsi accentuer la pression. Les Rouges n’ont pas été en mesure de répondre, cédant les quatrième et cinquième manches.

« On a bien joué aux deux premiers sets, mais Calgary a bien servi et bien réceptionné par la suite. Il y a eu une confrontation, et c’est comme si nos joueuses, en avance 2-0, avaient eu peur de perdre. Nos premiers contacts, en réception et au service, nous ont lâchés », a tenté d’expliquer le pilote du Rouge et Or, Olivier Caron.

L’entraîneur voyait tout de même du positif dans la défaite. « Ce sont des matchs hors-concours, pour nous préparer. On va se servir de ça. La semaine dernière, Toronto nous avait donné une bonne opposition. Calgary montre une équipe plus physique. Ça offre deux tests différents. C’est sûr qu’on voudra les battre demain », a assuré Caron.

Ce sont les locales qui imposaient leur rythme en début de rencontre. Laval prenait rapidement des avances de 10-3, puis 19-12, avant de facilement filer avec la manche, 25-17.

Les Lavalloises se dotaient d’une autre priorité dès le début du second set, à 9-4. Efficaces tant en défensive qu’en attaque, les Rouges continuaient à se distancer des Dinos, presqu’à la même cadence qu’en première manche, se forgeant une avance de sept points à la pause technique. Laval enlevait le second engagement 25-16.

Scénario complètement inversé au troisième, alors que les Dinos n’abdiquaient pas et profitaient d’erreurs du R et O. À 5-5, Calgary inscrivait sept points consécutifs et prenait une avance confortable de 12-5. Les Lavalloises se rapprochaient tant bien que mal jusqu’à 14-19, mais les filles de l’Ouest y allaient d’une autre poussée de six points pour prendre la manche, 25-14.

Portées par cet élan, les Calgariennes prenaient une fois de plus une avance de 10-5 au quatrième, forçant Olivier Caron à réclamer un temps d’arrêt. La stratégie portait fruit, puisque petit à petit, ses ouailles rattrapaient les Dinos, allant jusqu’à provoquer l’égalité à 19-19. Les deux équipes ne se lâchaient pas, mais Calgary avait finalement le dernier mot, à 27-25, poussant ainsi les deux formations vers une ultime manche.

Les Dinos prenaient possession du filet pour entamer le cinquième, y allant de quelques blocs opportuns. Au changement de côté, Calgary était devant, 8-4. Les représentantes de l’Ouest complétaient la remontée, s’imposant 15-7.

Jade Fortin a cumulé le plus haut total d’attaques marquantes pour le Rouge et Or, avec 17. La capitaine Alice Cloutier en a pour sa part obtenu 14. Kate Pexman, des Dinos, en a réussi 19. En défensive, Cloutier a relevé 17 ballons. 

Laval et Calgary en découdront à nouveau demain soir dès 18h dans le cadre du deuxième programme double du 25e Challenge de volleyball SSQ. Il est possible de réserver son siège pour cet autre duel à la billetterie du Rouge et Or en composant le 418 656-PEPS.

 

Les hommes passent près, mais…

Du côté masculin, cinq manches auront également été nécessaires, mais comme chez les dames, le match a tourné à l’avantage des Dinos. Ceux-ci ont remporté les deux derniers sets pour se sauver avec la victoire.

« C’est du bon volleyball pour débuter la saison. De jouer contre un adverse physique, qui frappe dans la balle, dont les services sont difficiles à récupérer, c’est positif », a lancé l’entraîneur-chef du Rouge et Or Pascal Clément.

« Après un premier set plutôt mauvais, on est bien revenus dans le match. On a beaucoup mieux servi, en mettant plus de pression sur l’adverse. Le quatrième a été difficile, mais le bris d’égalité nous a offert un niveau honnête de jeu entre les deux équipes », a continué d’analyser Clément.

« Mais dans l’ensemble, c’est un début d’année. On va revenir demain et essayer de remporter un des deux matchs », a assuré celui qui entame sa 25e campagne à la barre de la formation lavalloise.

Les deux équipes échangeaient les premiers points du match, mais les Dinos prenaient rapidement une courte avance de 16-12 au temps mort technique. Cette priorité n’allait jamais être reprise et Calgary remportait la première manche, 25-20.

Le Rouge et Or retrouvait ses repères au second set. Les hommes de Pascal Clément prenaient l’avance dès le début de l’engagement, à 11-6. Le fossé se rétrécissait quelque peu à la pause technique (16-13), mais les Rouges gardaient le cap et nivelaient la marque sur un score de 25-17.

Les Lavallois semblaient en bonne posture pour prendre les devants dans le match, eux qui menaient 16-10 au temps d’arrêt obligatoire. Le jeu s’enflammait et les Calgariens chauffaient l’équipe locale, revenant jusqu’à 19-18. Le Rouge et Or pliait, mais ne cassait pas, en l’emportant 25-23 pour prendre une avance de 2-1 dans le match.

Les Dinos reprenaient vie au quatrième. En avant 10-4, Calgary était toujours en contrôle à la pause technique, à 16-11. Les choses se corsaient en fin d’engagement. Les Lavallois voulant en finir, ils enlignaient quatre points avec Bruno Lortie au service, s’approchant jusqu’à 20-19. Sauf que les représentants de l’Ouest résistaient, enlevant le set 25-21.

Le cinquième engagement offrait du jeu spectaculaire aux spectateurs. Calgary se détachait à 4-1, mais était immédiatement repris par Laval. Pas plus de deux points ne séparaient les deux équipes jusqu’à ce que les Dinos coiffent le Rouge et Or au fil d’arrivée, à 15-13.

Vicente Parraguirre a repris là où il l’avait laissé la saison dernière. Le joueur par excellence du RSEQ lors des deux dernières campagnes a réussi pas moins de 30 attaques marquantes, de loin le plus haut total parmi les deux équipes. La recrue Chhavanith Ponn a pour sa part récolté 13 frappes payantes. En défensive, le vétéran libéro Vincent Thibault-Bernier a relevé 11 ballons. 

Les hommes auront eux aussi l’occasion de se reprendre face aux représentants de l’Ouest, dans le deuxième affrontement prévu au programme du Challenge SSQ samedi soir à compter de 19h30. Les billets pour ce duel sont disponibles à la billetterie du Rouge et Or au 418 656-PEPS.

Source: Rouge et Or

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *