Sports
12:00 28 novembre 2016 | mise à jour le: 28 novembre 2016 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

Audrey Robichaud prête pour le «marathon»

SKI ACROBATIQUE. Avec un championnat du monde et les Jeux olympiques de 2018 en tête, la skieuse acrobatique Audrey Robichaud entend miser sur la constance et affronter les courses une à une.

L’équipe canadienne de ski acrobatique démarre la saison avec une première coupe du monde le 10 décembre en Finlande. «On commence à avoir hâte! Ça fait longtemps qu’on s’entraîne!»

La saison sera chargée et la vétérane de 28 ans se sent prête. «Ça va pratiquement être un marathon! Mais ça va être de bien gérer son énergie et son temps». Un top 5, une place en championnat du monde et une préqualification aux Jeux olympiques semblent tous accessibles pour l’athlète qui se donne comme motto de faire chaque descente à sa mesure. «Je n’aime pas me dire “Je vais être première”. Ce n’est pas mon genre. Je veux que ma descente soit à la hauteur de ce que je suis capable de faire».

«Il y a des victoires qui sont moins prestigieuses, mais qui goûtent aussi bon!», résume l’athlète de 28 ans qui entend «prendre chaque course comme si c’était n’importe quelle course.»

L’an dernier, Audrey Robichaud avait révisé ses objectifs de top 3 après une blessure à la cheville. Le top 5 qu’elle visait s’est soldé par une septième position au classement général des coupes du monde. La vétérane qui se dit maintenant pleinement remise de sa blessure démarre la saison 2016-2017 confiante que tous les podiums sont accessibles.

La qualité avant la quantité

Détentrice du titre de vétérane depuis déjà quelques années, Audrey Robichaud mise sur son expérience. «Ça fait quelques années que c’est la même mentalité: en étant une des plus âgées sur l’équipe, je me fie beaucoup sur mon expérience. Ça va vraiment m’aider dans les courses, sur différentes pistes, et c’est vraiment un atout.»

En entraînement et sur les pistes, l’athlète dit miser sur la qualité avant la quantité.

Audrey Robichaud espère terminer sa saison avec une qualification pour les Olympiques. L’athlète conclut avoir particulièrement hâte d’enfiler ses skis sur les pistes coréennes où se dérouleront les compétitions de 2018: «Ce sera un événement test pour nous, les athlètes, pour les coachs et pour les officiels, et à partir de là, on pourra s’ajuster.»

À lire également:

En pleine santé, Philippe Marquis a bien hâte de renouer avec l’action

Ski acrobatique: Simon Pouliot-Cavanagh de retour en force

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *